Actualité sportive en auvergne



Photo © Jean-Louis GORCE

Atman Toubani "Ne pas chercher midi à quatorze heures"

Atman Toubani, l'entraîneur du VBC Chamalières, revient sur la défaite concédée face à Mougins (1-3), samedi, à Chatrousse, en Ligue A Féminine

Vous avez reçu deux candidats directs au maintien contre qui vous n’avez pris aucun point. C’est problématique ?

Le problème c’est qu’on se met au niveau de l’adversaire. Si on affronte Le Cannet ou Nantes, on joue au niveau au-dessus. Mais quand on joue des équipes du bas de tableau comme nous, on s’aligne sur ce niveau-là. Il y a beaucoup de potentiel et j’ai l’impression d’avoir un groupe où on forme.

Le potentiel est là et c’est pour cela que je ne suis pas trop dramatique, d’autant qu’il n’y a qu’une seule descente. On vient de perdre deux confrontations directes et il reste le match retour contre Mougins, les deux rencontres face à Quimper et les deux contre Marcq-en-Baroeul. Cela se jouera à ce moment-là. Ce n’est pas fini.

Marie-Alex Bélanger a disposé de temps de jeu dans les premiers sets face à Mougins.
 

Vous évoquez la marge de progression de ce groupe. Dans quels secteurs peut-il évoluer dans le trimestre à venir ?

On va commencer par le mental. Il va falloir qu’on soit un peu plus "winner". Ce groupe travaille très bien, je prends plaisir à l’entraîner et les séances sont vraiment de qualité. C’est la meilleure année depuis un moment. Je me régale avec ces joueuses, même si des fois on se retrouve à six ou sept aux entraînements. Elles produisent beaucoup de jeu et elles progressent, mais on n’arrive pas à le stabiliser.

Durant le match, il faut qu’on soit dans l’agressivité. On domine, on mène de trois ou quatre points à l’approche des fins de sets, mais on s’effondre sur du beau jeu. A un moment, il faut être "tueur". S’il n’y a qu’une joueuse qui peut mettre le ballon par terre, il faut lui donner et ne pas chercher midi à quatorze heures. Il va peut-être falloir être plus directif. Ce groupe a malheureusement parfois besoin d’être secoué (NDLR : comme au milieu du deuxième set) et ce n’est pas ce que j’adore. Les filles ont un bon état d’esprit et elles ne m’en voudront pas si je les secoue un peu...

Taesha Silva Dos Santos stabilise le jeu du VBC Chamalières.

 

Vous avez pourtant tenté des choses face à Mougins.

Marie-Alex (NDLR : Bélanger) a eu du temps de jeu sur les deux premiers sets, mais Taesha (NDLR : Silva Dos Santos) est sur le même poste et elle stabilise le jeu. Elle a fait un très bon match, alors qu’à Nantes elle était passée un peu à côté. C’est le seul profil de joueuse complète dans cet effectif.

Les changements se font pour l’instant entre Marie-Alex et Diana (NDLR : Arrechea) qui sont des pointues et qui jouent en réception-attaque. On réceptionne à deux ce qui est très rare, mais on travaille avec elles ce secteur du jeu pour avoir un système classique à moyen terme.

Propos recueillis par Jean-François Nunez

Commentaire