Actualité sportive en auvergne



Photo © Archives Thierry Nicolas

Chamalières crée la sensation en ouverture !

C'est par un exploit majuscule que les volleyeuses de Chamalières ont débuté la saison en Ligue A féminines, ce mardi soir. A la surprise générale, elles sont parvenues à s'imposer dans la salle du Cannet (3-1), sorte « PSG du volley féminin » et épouvantail annoncé du championnat !

On ne jouait ce mardi que la première journée du championnat de Ligue A féminine. Mais on peut déjà quasiment écrire que Chamalières a signé l'un des exploits de l'année. Le club auvergnat a en effet réussi la prouesse de s'imposer chez l'équipe annoncée comme intouchable cette saison : Le Cannet.

 

Le budget colossal du Cannet

 
  « La logique voudrait que le match ne dure qu'une heure » avait annoncé cette semaine Atman Toubani, l'emblématique coach des Auvergnates, avant de défier l'équipe azuréenne au budget XXL de 3,5 M€ (le plus important du volley français, hommes et femmes confondus).
 
Finalement, le match a duré beaucoup plus longtemps et malgré la qualité de l'opposition, Chamalières est sorti victorieux. Les coéquipières de Christelle Nana-Tchoundjang ont su profiter du manque de repères du nouvel effectif quatre étoiles du Cannet pour faire la course en tête. 
 

Chamalières toujours devant

 
Au contact de son adversaire jusqu'à 16-16, le VBCC a pu compter sur une Apolinario Correa de gala (six des huit derniers points de son équipe) pour remporter la première manche (20-25). Totalement décomplexées par ce gain inattendu du premier set, les Auvergnates récidivaient dans la deuxième. Arrechea Montano prenait le relais en attaque et, malgré cinq balles de deuxième set ratées (de 18-24 à 23-24), concluait victorieusement (23-25 en 28'). 
 

Fin de match haletante

 
Sans doute secouées par leur entraîneur à la pause, les joueuses du Cannet se relançaient dans un troisième set à sens unique (25-13 en 13'). Revenu sur ses talons, Le Cannet ne lâchait rien mais Chamalières gérait une fin de match haletante avec une sérénité étonnante. Le VBCC se payait le luxe de sauver deux balles de deux sets partout grâce à Gates et Bélanger avant de porter l'estocade finale. Dimitrova craquait au service avant que Mori n'en fasse de même à la réception : 27-25 pour Chamalières qui pouvait jubiler et savourer son exploit.
 
Avec ce succès de prestige en poche, assurément le plus important de son histoire à ce niveau, le VBCC lance idéalement son opération maintien.
 
Frédéric Verna
 
 
La feuille de match : 
 
Commentaire