Actualité sportive en auvergne



Photo © Pierre Couble

Chamalières pense surtout à la suite

Le VBC Chamalières ne s’impose aucune pression avant de recevoir Mulhouse, ce samedi (20 heures), leader incontesté du championnat. Une affiche abordée comme un match de travail pour la suite. 

Il y a des matchs à gagner et d’autres pour travailler. Le VBC Chamalières connaît la musique et une semaine après avoir rempli la part de son contrat dans la course au maintien en s’imposant à Mougins (2-3), l’approche est totalement différente pour la réception de Mulhouse, ce samedi (20 heures), à Chatrousse.

Face au leader de Ligue A Féminine et futur demi­-finaliste de la Coupe de France voire mieux, Atman Toubani et son groupe n’ont pas vraiment préparé quelque chose de particulier. En dehors de Cannes, une fois, personne n’a trouvé la parade face aux Alsaciennes dans l’Hexagone. Au niveau européen, Mulhouse vient d’être stoppé par les Italiennes de Busto Arsizio en quart de finale de la Coupe de la CEV.

« Sur la saison régulière, Mulhouse est une machine, concède l’entraîneur auvergnat. On aura un plan de match oui, mais on est avant tout concentré sur nous, nos systèmes, gérer la récupération et la grippe qui a touché deux joueuses. La question est de savoir comment utiliser ce match pour bien travailler, proposer un contenu, ne pas casser le rythme. On connaît les points forts de Mulhouse avec Frantti et Snyder, deux attaquantes percutantes et efficaces, la passeuse Papafotiou qui a les clés et la pointue Spelman. C’est complet ».

Des échéances plus abordables sont à venir

Avec désormais un match par semaine, plus de temps passé à s’entraîner que sur les routes, et surtout trois points d’avance sur Quimper, Chamalières a les cartes en main pour mener à bien son opération maintien. Et donc se projeter sur des échéances plus abordables comme le déplacement à Paris, la réception de Venelles et surtout le match à Quimper.

« On avance collectivement, insiste Atman Toubani, avec un six stabilisé et des joueuses qui viennent du banc et peuvent apporter sur de courtes périodes, comme Luawé Tangopi qui commence à jouer et sort des stats positives. Avec cinq victoires on fait une saison correcte et les deux derniers succès valident l’investissement ».

Face à Mulhouse, la barre est très très haute, certainement trop haute pour des Auvergnates qui tenteront avant tout de donner la meilleure réplique possible. En ayant toujours l’objectif essentiel bien présent à l’esprit.

 

Les équipes :

Chamalières. 2. Margirier ; 3. Amana-Guigolo ; 4. Tangopi ; 5. Gates ; 7. Tchoujang-Nana ; 9. Bélanger ; 10. Brown ; 11. Arrechea ; 15. Correa ; 19. Silva.

Mulhouse. 2. Frantti ; 3. Trach ; 4. Snyder ; 5. Michel ; 6. Santos ; 8. Jeanpierre ; 9. Soldner ; 10. Spelman ; 12. Papafotiou ; 14. Ebatombo ; 16. Olinga-Andela ; 18. Guerra.

 

Jean-François Nunez

Commentaire