Actualité sportive en auvergne



Photo © BOILEAU FRANCK

Chastang (Chamalières) : "Le budget ? Une problématique"

La saison vient de se terminer au football club de Chamalières avec, à la clef, une montée de l’équipe fanion en National 2. Rencontre avec le président, Didier Chastang, qui livre ses satisfactions mais aussi ses inquiétudes.

L’équipe fanion a obtenu son ticket pour la montée en National 2 au terme d’une saison pleine. Un objectif rempli ou plutôt une bonne surprise ?

« La montée n’était pas un objectif de début de saison donc nous pouvons effectivement parler d’une bonne surprise. Mais attention, il ne faut pas confondre une montée en championnat avec un exploit en Coupe. En championnat, il n’y a pas de miracle et sur la saison, c’est bien notre équipe qui a su prendre les points au moment où il le fallait donc cette montée est méritée.

La performance de l’équipe fanion a-t-elle un impact sur les jeunes ?

Oui ! Chez les jeunes et les moins jeunes… Le succès rejaillit forcément sur tout le club et donne confiance en notre capacité à bien faire. Notre système est bâti pour garder une véritable cohérence à tout l’édifice avec un staff de l’équipe fanion très impliqué dans la politique technique générale.

Un (gros) budget à rassembler

Cette accession en N2 va-t-elle changer votre façon de préparer la prochaine saison ?

Il faut impérativement penser budget et budget plus gros ! Et c’est une vraie problématique. Nous étions l'un des plus petits budgets de N3 et nous aurons l’un des plus faibles de N2 avec un écart qui se creusera encore avec les premiers. Nous pouvons compter sur la municipalité mais nous attendons toujours des réponses des collectivités régionales et départementales. Notre projet à ce niveau-là est atypique. Nous proposons structure familiale, de véritables compétences mais il faut une vraie motivation de la part des joueurs car nous ne proposons pas de contrats fédéraux. Nous vivons bien ensemble, autour de notre passion mais je suis conscient que, sur du long terme, le haut niveau sans gros budget ne peut pas faire le poids ! Nous avons réussi cette saison et nous ferons le mieux possible à la rentrée avec nos qualités !

National 2 : Benbachir (Chamalières) vers Saint-Priest

Le FCC doit compter sur sa richesse footballistique. Qu’en est-il de votre politique de formation ?

Notre volonté est de mener une politique de formation équilibrée et adaptée au public concerné. Chaque âge demande un contenu différent et un rapport à la compétition particulier. C’est pour cela que nos éducateurs suivent régulièrement des formations, soit en externe, soit en interne ce qui, dans ce dernier cas, nous permet de cultiver une façon commune de faire. Parallèlement, nous souhaitons accompagner les enfants sur le chemin de la citoyenneté notamment grâce au programme éducatif fédéral de la FFF.

Essor du foot féminin

Le football féminin rencontre de plus en plus d’adeptes. Qu’en est-il à Chamalières ?

Il est en plein essor. Nous récoltons les fruits d’un travail entamé il y a quelques saisons grâce au soutien du district et de la ligue. Aujourd’hui, filles et garçons peuvent s’entraîner régulièrement au Colombier. Nous souhaitons, pour la rentrée, poser les fondations d’une équipe féminine à 11. C’est un projet que nous jugeons important et pour lequel nous espérons trouver des partenaires.

Y a-t-il des nouveautés pour la saison prochaine ?

Côté école de foot, une vraie nouveauté avec la création, la première en Auvergne, d’une section loisir/découverte qui doit permettre, chaque semaine, une pratique ludique du football, tennis ballon, foot golf, 3/3… et de réserver une demi-­journée, un samedi par mois, à une activité en lien avec le foot. Cela permettra aux enfants qui ne se retrouvent pas dans la compétition de s’amuser avec le ballon. Et, bien évidemment, la grande nouveauté de la saison prochaine, sera l’organisation des rencontres de National 2 où les contraintes sont plus importantes en matière d’accueil et de sécurité. Les opérations de renouvellement de la pelouse synthétique sont lancées et différents travaux visant à adapter notre stade emblématique aux joutes de la 4 e division ont débuté.

Commentaire