Actualité sportive en auvergne



Photo © Jean-Louis GORCE

L'exploit de Chamalières au Cannet ne change pas l'objectif

Le Volley-Ball Club Chamalières a signé l’exploit de cette première journée de Ligue A Féminine en s’imposant au Cannet (20-25, 23-25, 13-25, 25-27). Une performance majeure qui ne lui fait pas oublier sa quête de maintien, son objectif prioritaire.

Le VBC Chamalières a frappé fort, mardi soir, en ouverture du championnat et Atman Toubani ne masque pas sa joie. « Ce match, on le joue 10 fois, on le perd 9 fois et trois quarts. Là, on a saisi ce petit quart de chance. C’est génial. L’équipe a sorti l’un de ses meilleures matchs depuis la saison en Elite. Il faut se dépêcher de prendre des points pour essayer de faire la course devant nos concurrents directs pour le maintien. Notre objectif ne change pas, on sait que cela reste fragile ».

Face à une équipe du Cannet qui a quasiment tout changé cet été à commencer par son nom, le Volero Cannet, ses joueuses et son staff notamment, les Panthères ont signé une performance majeure (1-3). Elles ont remporté les deux premiers sets (20-25, 23-25), concédé le suivant (25-13), avant de rafler le quatrième (25-27), le match donc, et surtout 3 points importants dans la course au maintien en Ligue A Féminine.

Epique et historique

Après un déplacement épique pour réussir à rejoindre Le Cannet, Chamalières a donc tutoyé l’historique sur les terres du grand favori pour le titre. Le Cannet et ses 17 professionnelles contre Chamalières et ses 9 pros. Une affiche déséquilibrée sur le papier. Moins sur le terrain, en revanche, où les atouts des Cannetannes un peu trop en confiance se sont heurtés à l’intensité et l’agressivité des Auvergnates.

« On a eu une prise de risques maximale sur le plan offensif, résume Atman Toubani. On a réussi à proposer un jeu varié entre les centrales et les pointues avec une bonne qualité de réception pour bien stabiliser le jeu. On a eu du mal à gérer la pointue du Cannet (NDLR : Casanova Alvarez, 25 points), mais on ne s’est pas affollé. On l’a laissé scorer, avant de réussir à la contenir dans le quatrième set ».

Des recrues sans a priori

Les recrues ont notamment pris une part prépondérante dans cette victoire. « Elles savent d’où nous venons précise l’entraîneur, mais elles n’ont pas d’a priori par rapport à la dynamique négative de la saison passée. Elles n’ont pas d’ondes négatives, cette frustration d’avoir accumulé les défaites. C’est bien d’emmagasiner de la confiance, mais il faut attendre et voir comment le groupe va réagir dans la difficulté ».

Atman Toubani et son groupe lors de la préparation. Photo Thierry NICOLAS
 

Chamalières a créé la surprise et son expérience lui dit que cela peut également se produire dans l’autre sens. Après avoir très bien tenu son rôle de Petit poucet au Cannet, place à la réception de France Avenir 2024 (pôle France), ce samedi, à Chatrousse (20 heures). Promu d’office en Ligue A Féminine pour préparer les jeux Olympiques de 2024 à Paris et assuré de ne pas descendre quel que soit son classement, l’ex-IFVB reste un concurrent.

« On est ambitieux oui, mais très prudent également. Le but est d’être présent dans les confrontations directes face aux concurrents pour le maintien. Le Cannet, c’est historique et phénoménal en effet. Au final, c’était facile à préparer : on était à l’extérieur et chez le favori. Cette fois, on n’a que deux jours pour récupérer et préparer le prochain match face à France Avenir 2024 ». Et assumer la pression d’être le favori et attendu au tournant.


Jean-François Nunez

Commentaire