Actualité sportive en auvergne



Photo © Jean-Louis GORCE

Ligue A féminine : les Chamaliéroises devront s’employer

Le VBC Chamalières, qui reste sur trois défaites consécutives, se déplace à Mulhouse, coleader avec un match en moins, du championnat. Un vrai défi.

Comme nombre d’équipes auvergnates appelées à évoluer loin de leurs bases , aujourd’hui, les volleyeuses chamaliéroises ont pris la route de l’Alsace où elles doivent affronter le deuxième actuel du classement, demain soir, dès la mi­-journée d’hier.

Une option pas choisie au départ mais adaptée aux problèmes routiers nationaux possibles du jour, et qui n’est pas pour déplaire au coach Atman Toubani dans ce qu’elle offre comme temps de récupération du voyage, avant d’en découdre.

Face à un adversaire de ce calibre, c’est bien de cela qu’il s’agira. Là encore, l’entraîneur chamaliérois positive : « Ce type de rencontre, c’est en fait le plus facile à gérer dans la préparation. On se retrouve dans la situation du premier match au Cannet. En plus d’avoir bien recruté à la passe et avec leurs deux Américaines près du filet, de bénéficier de larges rotations, les Mulhousiennes, contrairement à pas mal d’autres équipes, elles, sont déjà prêtes. Le fait de devoir préparer l’entrée en Ligue des champions en octobre les a obligées à se mettre en ordre de marche bien plus tôt. Et de ce que j’ai pu voir, elles le sont, dans bien des secteurs. »

Mulhouse réglé comme une horloge

Les Chamaliérioises, elles, sont nourries d’un gros sentiment de frustration, après leur défaite devant Mougins : « Si on s’entraînait mal durant la semaine et qu’on perdait derrière, je trouverais les résultats logiques. Là, on travaille bien et le contenu des rencontres aurait dû nous apporter plus. En points, j’estime qu’il nous en manque 2 ou 3. »

Mais tout cela n’exonère pas ses joueuses de progrès personnels sensibles à accomplir rapidement… dans l’attitude :« Ce “retard” au classement, ce n’est pas de la pression mise sur les joueuses. En revanche, on a mené des entretiens individuels cette semaine pour les sensibiliser au fait qu’elles devaient être moins joueuses, plus tueuses. »

Commentaire