Actualité sportive en auvergne



Photo © Rémi DUGNE

Une belle étape de moyenne montagne pour Chamalières

Chamalières poursuit son Tour de France des difficultés. Après Quimper et Cannes, son prochain rendez-vous à Saint-Raphaël, ce samedi (20 heures), rappelle une étape de moyenne montagne. Avec ses pièges et ses ouvertures. 

Ce n’est pas du cyclisme, mais cela ressemble d’assez près au Tour de France. Au propre comme au figuré. Le championnat de France de Ligue A Féminine de volley-­ball propose en effet à Chamalières un programme qui rappelle celui des forçats de la route au cœur du mois de juillet.

Après une bonne étape accidentée et profilée pour baroudeurs comme le déplacement victorieux à Quimper (1-3), après une étape de haute montagne avec des cols classés hors catégorie à l’image de la réception compliquée de Cannes (0-­3), les Auvergnates abordent la moyenne montagne, ce samedi (20 heures), du côté de Saint-­Raphaël.

Moyenne donc ? Au regard de la septième place des Varoises, exactement calées en milieu de tableau, de leurs résultats parfois en dents de scie aussi comme leur récente défaite à domicile face au relégable Quimper, l’argument tient la route. Mais Saint-­Raphaël peut également se hisser au niveau des deux ou trois meilleures équipes de l’Hexagone et remporter la Coupe de France en battant Nantes en finale.

Coller au score pour faire douter cet adversaire

« Avec Saint-­Raphaël, on se retrouve face à un niveau intermédiaire, répond ainsi Atman Toubani. Mais cette équipe peut réussir à hausser son rendement. On va affronter une équipe très très forte au service, block et défense. Cet adversaire est supérieur à nous, mais il peut aussi être amené à forcer son jeu. Cela fait partie des matchs importants à aller chercher ».

Pas comme Cannes par exemple, inaccessible pour des Auvergnates qui avaient laissé beaucoup de leurs ressources mentales en Bretagne une semaine plus tôt. Cette fois, il ne faudra pas rater le décollage, rester au contact des coéquipières de Lucie Dekeukelaire pour essayer de les faire douter. Au même moment, Quimper, l’adversaire direct de Chamalières pour le maintien, recevra Nantes sur fond d’hégémonie régionale.

« Cette fois, nos changements doivent nous apporter pour contrecarrer les points forts adverses, insiste l’entraîneur. Je ne peux rien reprocher aux joueuses dans l’investissement, l’implication et l’application tout au long de la semaine ». Il faudrait aussi que cela se concrétise avec des points.

 

Les équipes :

Saint-Raphaël. 1. Goliat ; 2. Abbott ; 3. Viggars ; 4. Drobnakova ; 5. Rolfzen ; 6. Dekeukelaire ; 7. Milovic ; 10. Mollinger ; 11. Abrhamova ; 14. Valentin ; 16. Coulter ; 18. Schiro.

Chamalières. 2. Margirier ; 3. Amana-Guigolo ; 4. Tangopi ; 5. Gates ; 7. Tchoudjang-Nana ; 9. Bélanger ; 10. Brown ; 11. Arrechea ; 15. Correa ; 19. Silva.

 

Jean-François Nunez

Commentaire