Actualité sportive en auvergne



Photo © Pierre COUBLE

Tour d'Auvergne : Castellarneau s'impose sur le fil

Un jeune coureur d’une équipe de DN3, Maxime Agut, a remporté la plus belle victoire de sa carrière, ce dimanche à Châtel-Guyon, où Florent Castellarneau (AVC Aix) s’est imposé au général.

Plus de 180 km, près de 200 même en comptant la route en convoi jusqu’au départ réel et finalement tout s’est joué dans les tout derniers mètres, ce dimanche à Châtel­-Guyon.

Pour la victoire au général du 9e Tour d’Auvergne, précisons bien. Pas en ce qui concerne l’étape, car Maxime Agut (Lescar VS) a pu se relever bien avant la ligne et savourer son premier succès d’envergure en Élite nationale.

Le coureur lourdais, licencié dans un club de DN3, a créé la sensation en s’imposant en solitaire, avec une petite vingtaine de secondes d’avance sur les cadors de la DN1, incapables de le rejoindre.

« Très tactique »

Il faut dire que mener la chasse derrière le jeune coureur (21 ans) du Lescar Vélo Sprint n’était pas une priorité absolue pour ceux qui pensaient davantage à la victoire au général, à l’image de Florent Castellarneau (AVC Aix) et Louis Richard (EC Saint-­Étienne Loire), notamment.

Arrivés dans le même temps la veille à Gannat (Richard, 5e et Castellarneau 6e), ils savaient qu’ils étaient les mieux placés pour récupérer le maillot jaune de Yannick Martinez, lâché ce dimanche, Agut étant trop éloigné au général (24e à 3’05”) pour constituer un véritable danger.

« C’était très tactique sur le circuit final (une boucle de 5 km avant l’arrivée, ndlr) », expliquait l’Aixois, troisième de l’étape et lauréat de ce Tour d’Auvergne, à la place, aux dépens de Richard, qui a fini dans sa roue (4e). « Je n’ai pas du tout pensé à la victoire d’étape, j’étais focalisé sur le général, il fallait que je batte Louis Richard et ne pas laisser partir Doléatto, qui avait deux secondes de retard sur moi ; ni Urruty, qui était 6 secondes derrière. On n’était plus que six, ça s’est joué au sprint entre nous. Je l’ai lancé de loin et ça l’a fait pour pas grand­-chose. »

Dans ce groupe, Maxime Urruty (Team Pro Immo), 6e sur la ligne et 4e au général, pouvait s’avérer très déçu. Parce qu’il avait tenté, en s’échappant très tôt en compagnie d’une douzaine de coureurs, de faire basculer ce Tour bien avant son dénouement spectaculaire à Châtel-Guyon. Maillot jaune virtuel pendant plus de deux heures, le vice-champion de France a pu y croire. Il lui a manqué, cependant, un peu plus de soutien dans ce groupe de téméraires pour rêver jusqu’au bout à la victoire finale.

« Pas à la hauteur »

Et quand l’échappée a été reprise au km 130, il avait laissé trop de cartouches en chemin pour pouvoir flinguer dans le final. Ses coéquipiers aussi et Pro Immo a encore raté la cible ce dimanche, au grand dam de son directeur sportif.

« On savait qu’on devait prendre des risques pour récupérer le maillot jaune. On a bien joué en mettant Urruty dans l’échappée et Guichard pour l’accompagner et faire le travail. Malheureusement, l’équipe n’a pas été à la hauteur de nos attentes. Quand c’est revenu, nos coureurs censés réattaquer se sont fait lâcher à la pédale », commentait Jean­Philippe Duracka, très déçu et même inquiet à trois jours de la prochaine manche de Coupe de France.

Les Pro Immo vont devoir se reprendre en DN1, mercredi prochain.

 

Les classements :

La 2e étape, Volvic - Châtel-Guyon (181 km). 1. Agut (Lescar VS), 4 h 37’22” ; 2. Voigt (VC Toucy), à 18” ; 3. Castellarneau (AVC Aix-en-Provence) ; 4. Richard (EC Saint-Étienne Loire) ; 5. Besson (Occitane CF) ; 6. Urruty (Team Pro Immo Nicolas Roux) ; 7. Doléatto (Bourg Ain Cyclisme), tous même temps ; 8. Almeida (Team Pro Immo), à 39” ; 9. Zahiri (Bourg) ; 10. Lavigne (Occitane CF) ; tous mt ;…14. Martinez (Guidon Challetois), à 4’03”.

 

Le général. 1. Castellarneau (Aix), 8 h 36’21” ; 2. Richard (Saint-Etienne) ; même temps ; 3. Doléatto (Bourg), à 2” ; 4. Urruty (Pro Immo), à 6” ; 5. Zahiri (Bourg), à 26” ; 6. Almeida (Pro Immo), à 49” ; 7. Voigt (Toucy), à 50” ; 8. Braz (Toucy), à 1’11” ; 9. Besson (Occitane), à 1’19” ; 10. Agut (Lescar), à 2’27” ; 11. Martinez (Guidon chalettois), à 3’25”.

 

GP de la Montagne. 1. Voigt, 35 pts ; 2. Urruty, 15 ; 3. Braz, 12.

 

Par points. 1. Fournet-Fayard, 50 pts ; 2. Richard, 46 ; 3. Louvel, 45.

Commentaire