Actualité sportive en auvergne



Photo © BOILEAU FRANCK

ASM : Charlie Cassang s’approche de la lumière

Souvent dans l’ombre de Morgan Parra et Greig Laidlaw, les deux boss au poste, Charlie Cassang semble aujourd’hui dans une forme qui doit lui permettre de s’imposer comme une vraie alternative à la mêlée.

Plutôt épatant, en tout cas irréprochable, sur la fin de saison dernière, il semblerait que Charlie Cassang ait définitivement franchi un palier. Le sérieux de sa préparation, son impact grandissant sur le pack de son équipe, ses prestations sur les deux matchs amicaux de cet été... Tout plaide en sa faveur et il serait étonnant qu’il n’endosse pas le numéro 9, dimanche prochain (16 h 50) pour l’ouverture du Top 14 face à La Rochelle.

Vendredi à Issoire, alors que l’ASM était sérieusement ballottée par une équipe lyonnaise autrement plus organisée et impliquée, Cassang est venu mettre un peu d’ordre dès l’entame de la seconde période. Pas suffisant pour donner la victoire à Clermont (défaite 26-­19), mais probablement assez impactant pour son destin personnel. À 24 ans, pour sa quatrième véritable saison chez les pros avec Clermont, Charlie Cassang se dit prêt aux défis qui l’attendent. « Je me sens plutôt en forme physiquement. Est­-ce que j’ai une carte à jouer ? Je ne sais pas. Mon but est d’être le meilleur possible et montrer au coach que je peux être un joueur important pour l’équipe. »

« Jake (McIntyre) est un très bon joueur, il va le prouver »

Morgan Parra blessé, Greig Laidlaw en sélection, Rudy Paige en rodage avec un environnement nouveau pour lui, Cassang ne veut plus laisser partir le train sans lui. Ne plus rater les occasions, un peu gâchées par le passé. « Ces dernières saisons, j’ai eu des opportunités que je n’ai pas su saisir, j’ai eu des blessures. Là, je sais que je vais avoir ma chance. J’ai vraiment envie de montrer de belles choses. » Face au LOU, vendredi à Issoire, sans être étincelant, le demi de mêlée clermontois a bien guidé le jeu de son équipe. Il a su alterner, accélérer quand il fallait. On l’a vu associé à McIntyre puis au jeune Marc Palmier. « Deux ouvreurs différents, estime Cassang. Je connais mieux Marc (Palmier, ndlr), mais il y a une bonne entente avec Jake depuis son arrivée. On parle le même langage rugbystique tous les deux. C’est un très bon joueur et je pense qu’il va vite le prouver. » 

Cassang-McIntyre : ilya de fortes probabilités que ce sera le duo numéro 1 clermontois pour cette entame (redoutée) de saison.

 

Christophe Buron

Commentaire