Actualité sportive en auvergne



Sports-Auvergne Handisport

Basket fauteuil, basket passion

La section compétition du Basket fauteuil du CAH 63 ? « On est une bande de potes avec plein de handicaps différents, qui ont pour objectif de faire du sport, de s’éclater, et qui visent la première place… »

« Ce sont les mêmes règles, la même hauteur de panier, le même nombre de joueurs (*), briefe Sébastien Artero. Et une dépense d'énergie énorme », sourit le Clermontois.

Le Basket fauteuil, son sport. Une passion et celle de ses potes. « Une aventure humaine qui s'est terminée en compétition sportive », raconte le coresponsable basket, avec Benoît Bravard, de la section compétition du CAH 63.

Le Club Arverne Handisport, un vieux club en fait, né en 1977. Actuellement présidé par Elisabeth Wezemael. Et doté d'une équipe de basket fauteuil loisirs. Avec un rendez-vous hebdomadaire au gymnase Soulier un peu trop ronronnant pour les deux passionnés. « On roulait, on jouait pendant 2 heures. Mais avec Benoît (devenu paraplégique sur une compétition de moto-cross), on avait envie de plus, de technique, de ballon, de compétition ». Ce décalage, le germe d'une section compet' poussée en septembre dernier.

Le regard est sportif : « S'améliorer, se mettre des barrières plus hautes pour avancer, et se mesurer aux autres, comme un compétiteur », dresse Sébastien, basketteur valide à l'AL Saint-Amant-Tallende jusqu'à l'apparition d'une maladie à 12 ans.

Les copains, ceux du loisirs plus Anthony Mariani, joueur prêté par Le Puy, formé au pôle France de Talence, passent à deux entraînements par semaine au gymnase Pras, se rangent sous la houlette de Grégory Berger, coach joueur, et attaquent le championnat de Nationale 2.

Dans la poule D, ils rencontrent Marennes, Toulouse, Pavie, Cahors, Pau, Angoulême. Gagnent tout. Revoient à la hausse leur ambition. « Au départ, on voulait être dans le top 5. Maintenant, on vise la première place, la montée en N1C directe ».

Leur force ? « Notre cohésion. On est tout le temps ensemble. On est tous complémentaires. Quand l'un marque, c'est grâce au travail tout autour. » Évidemment, le matériel et ces déplacements dans le Sud-Ouest coûtent cher. La recherche de sponsors et de mécènes relève ainsi du travail de l'ombre de Clermontois poussés par un objectif plus large encore, altruiste : développer une section enfants.

Mais pour marquer ces points-là, il faut se faire connaître. Le CAH jouera un match amical face au Puy en ouverture de JAVCM-Blois, samedi 23 décembre, à la Maison des Sports de Clermont. Pour connaître les hommes, il faut les voir agir.

(*) Seule différence, le basket fauteuil obéit à un système de points sur le terrain, en fonction du handicap. Contacts : 06.33.59.56.87.


Commentaire