Actualité sportive en auvergne



Photo © Jean-Louis GORCE

Chamalières arrache un précieux succès

Entre deux équipes obligées de l’emporter pour leurs objectifs respectifs, la bataille a fait rage. Chamalières jouait pour sa survie en Ligue A et le VNVB pour accrocher les play-offs. Mais les Auvergnates se sont montrées plus fortes pour arracher deux points nécessaires à leur maintien.

Elles avaient d’ailleurs attaqué comme il le fallait, en profitant notamment des nombreuses erreurs des locales, tenaillées par le stress de manquer leur coup. Les filles d’Atman Toubani se détachaient alors rapidement grâce à Silva et Apolinario (4-­10, 8­-16). En face, les passeuses Monnakmae et Aubry n’y étaient pas, si bien que l’écart ne faisait qu’augmenter (9­-18, 11-­21). La sanction tombait donc logiquement pour le VNVB sur une attaque d’Apolinario.

N’ayant plus le droit à l’erreur, car une victoire en cinq manches n’était pas suffisante dans leur course pour les play­offs, les Vandopériennes se réveillaient enfin. La centrale Chloé Mayer signait notamment une bonne entrée en alimentant la marque pour ses couleurs (8­-5, 18­-16). Mais alors que Vandœuvre semblait sur la bonne voie (21-­19), la pression le rattrapait. Apolinario et Silva refermaient en plus la maison au bloc pour inverser la situation. Avec un dernier point de Belanger, en grande forme ce mardi soir (26 points au total), Chamalières passait un 6-­0 et s’assurait de repartir avec au moins un point.

Vandoeuvre se rebiffe

Mais les locales allaient se rebiffer pour de bon, sous l’impulsion de Slancheva, qui disputait son dernier match à domicile avec son équipe. La capitaine et ses lieutenantes trouvaient enfin les solutions et revenaient rapidement suite à une faute de Silva. Sur leur lancée, les Vandopériennes continuaient de faire la course en tête dans le quatrième set. Mais elles allaient faire un copier­coller du deuxième. Menant 19­-16, elles se retrouvaient au bord du gouffre (22-­24). Pour l’honneur, Manon Bernard et ses équipières s’arrachaient pour sauver quatre balles de match et revenaient à 2-­2 au bout de leur huitième ballon de tie-­break après un incroyable combat (34­-32).

Dans la manche décisive, les deux équipes se rendaient d’abord coup pour coup, avec Vandœuvre qui passait en tête grâce à sa capitaine (8-­6). Mais, cette fois, c’étaient les Chamaliéroises qui inversaient la situation en s’appuyant notamment sur leur pointue Tchoudjang Nana pour arracher deux points cruciaux pour le maintien.

Commentaire