Actualité sportive en auvergne



Photo © Franck Boileau

Clermont Foot : trois raisons de relever la tête face au Paris FC

Troisième match en huit jours pour le Clermont Foot. Après les deux nuls décrochés face à l'AC Ajaccio (0-0) et Béziers (1-1), les Auvergnats accueillent le Paris FC, ce vendredi (20 heures ; à suivre en direct commenté sur notre site). Pour les joueurs de Pascal Gastien, qui restent sur une série de cinq matchs sans victoire, les raisons de relever la tête ce vendredi ne manquent pas...

Stopper enfin cette mauvaise série. 42. Pour trouver trace d'une victoire du Clermont Foot, il faut remonter 42 jours en arrière, soit près d'un mois et demi. C'était le 15 mars. Un large succès décroché sur la pelouse du Red Star (0-4). Depuis, plus rien. Ou pas grand chose. Trois petits points décrochés sur quinze possibles, soit trois nuls et deux défaites lors des cinq dernières journées. Huitièmes du championnat à cinq points de la 5e place au soir de la victoire au Red Star, les Auvergnats pointent désormais à la 9e place, à neuf longueurs du top 5. Les hommes de Pascal Gastien, qui ont clairement fait une croix sur les play-offs, doivent impérativement stopper cette mauvaise série s'ils veulent boucler cette saison dans le top 10 du championnat. Leur objectif désormais. Les Auvergnats ont l'occasion de réenclencher la première, ce vendredi, au Montpied, où ils n'ont plus gagné depuis le 11 janvier dernier.

 

Faire oublier le match aller. Pascal Gastien le soulignait en début de semaine : son équipe « n'a pas lâché beaucoup de matchs cette saison ». Les chiffres sont là pour le prouver. Sur les dix défaites concédées jusqu'alors par le Clermont Foot, deux seulement l'ont été avec au moins deux buts d'écart : 4-2 à Niort en début de saison et 3-0 sur la pelouse du Paris FC. Le plus lourd revers enregistré par les Auvergnats cette saison. 

 

Une revanche à prendre sur la saison dernière. Petit retour en arrière. Nous sommes le 11 mai 2018. Dernière journée du championnat de Ligue 2. Avant de recevoir le Paris FC, qui n'avait alors plus rien à jouer, le Clermont Foot occupait la 7e place. Une victoire face aux Parisiens et les Auvergnats pouvaient espérer accrocher une place dans le top 5, synonyme de play-offs. Sauf que les Franciliens n'ont pas galvaudé cette dernière journée. Au contraire, ils ont joué leur rôle d'arbitre jusqu'au bout en décrochant le nul (2-2) au Montpied. Insuffisant pour Clermont qui laissait filer le train des play-offs (le CF63 finissait 6e, à deux points seulement de Brest, 5e). « J'avais été extrêmement surpris par leur engagement l'an dernier », se remémorait Pascal Gastien, ce jeudi, en conférence de presse.  « Ils n'avaient plus rien à jouer et ils sont venus nous niq... ici », se souvenait pour sa part Franck Honorat en début de semaine. Aujourd'hui, les rôles sont inversés. Le Clermont Foot n'a plus rien à jouer. Tout le contraire du Paris FC, 5e avant cette 35e journée, qui n'a plus le droit à l'erreur dans ce championnat. Troisième il y a encore un mois, les hommes de Mecha Bazdarevic n'ont pris que deux points en quatre matchs en avril. « J'espère qu'on va se bouger et qu'on va tout faire pour enquiquiner les équipes qui nous précèdent au classement », lâchait le futur Stéphanois, bien décidé à rendre la monnaie au PFC.

 

Manuel Caillaud

Commentaire