Actualité sportive en auvergne



Photo © Christian Stavel

Fédérale 3 : focus sur les matchs de ce dimanche

A Ampuis et Blois, Le Puy et Riom, déjà qualifiés, chassent le meilleur classement possible, ce dimanche. Dans la poule 10, Arpajon, à Ussel, peut se rapprocher un peu plus des phases finales, pour lesquelles Saint-Cernin, en visite à Figeac, peuvent entretenir l'espoir.

Poule 3 : Ampuis – Le Puy (dimanche, 15 heures)

L'enjeu. Déjà qualifiés pour les phases finales, les Ponots ont deux rencontres pour se positionner. Deuxièmes, ils peuvent aussi bien briguer la première place détenue par Saint-Claude, 4 points devant, que glisser à la troisième place qu'occupe le RC Dombes, à 4 points. Pour bénéficier de l'avantage du terrain au match retour au moins lors du premier tour, Le Puy doit conserver cette place de dauphin qu'il a la possibilité de sécuriser à Ampuis, dimanche. La formation rhodanienne, calée dans le ventre mou (8e), a accroché les meilleures formations chez elle à l'image du leader sanclaudien, vainqueur d'un petit point (19-18) et du RC Dombes, auteur du nul (24-24), il y a un mois.

Le mot de l'entraîneur. Pour Jean-Sébastien Bignat, il s'agit de bien finir le travail : « Gagner, c’est assurer la première ou la deuxième place ». Pour cela, il faudra mettre les bons ingrédients : « C’est une équipe assez dense, peut-être un peu faible derrière. On a la chance d’avoir un jeu complet, on sait où doit appuyer pour être fort et où on doit travailler pour être moins faible ».

 

Poule 7 : Blois – Riom (dimanche, 15 heures)

L'enjeu. Comme Le Puy, Riom verra les phases finales. Si le leader Poitiers avec ses sept points d'avance semble intouchable, les Riomois se disputent à distance avec Nontron le fauteuil de dauphin qu'ils détiennent pour deux petits points. Quinze jours après la parenthèse Chinon balayé 70-11, ils en finissent avec leur série de trois déplacements chez les formations qui les accompagneront en championnat de France. Battus à Poitiers (19-13) et à Nontron (47-7), les joueurs de Jérôme Lacroix tenteront de ramener quelque chose de Blois, quatrième et à la lutte pour la qualification qui reste sur une défaite face à Guéret, son adversaire direct, dans son antre du stade Saint-Georges.

Le mot du directeur sportif. Jérôme Lacroix voit ce nouveau déplacement chez un gros morceau comme une nouvelle répétition avant les matchs couperets des semaines à venir : « Encore une fois, nous aurons devant nous une équipe solide dans toutes ses lignes. Il y aura du public et un enjeu, un peu comme lors des phases finales qui se profilent ».

Le groupe. Carvalho, Barrier, Mallard, Cacheux, Poulin, Dessalles, Garcia, Bachellerie, Mazet, Robillon, Delaunay, Ayglon, Brihat, Merlotti, Pellat, Bégué, Boutonnet, Rouchon, Lavigne, Michel, Hervier, Collonge.

 

Poule 7 : Vierzon – Montluçon (dimanche, 15 heures)

L'enjeu. Montluçon, maintenu grâce à sa victoire deux semaines auparavant à La Couronne (26-23), Vierzon condamné, ce match n'a d'autre enjeu, côté Montluçonnais, que d'enchaîner chez un autre mal-classé et de s'offrir un rayon de soleil avec les beaux jours et la fin du championnat après un hiver dans l'ombre (9 défaites de suite).

Le mot de l'entraîneur. La question d'honneur est importante aux yeux de Reno Ioannides, « déjà en montrant que l’on mérite notre place dans ce championnat ». « On ne peut pas gagner chez l’avant-dernier et perdre chez le dernier quinze jours plus tard », appuie-t-il.

Le groupe. Augaudy, Chirgadze, Blond, J. Arbona, Claud, Deloecker - Trommenschlager (?), Bougarel, Robalo Raposo - Cabreton, Cerclaeys, Daushvili - Alamartine, Forichon, Desprez, Lambert - Dubourgnoux, Perrin, Da Costa, Artaud, Giorgadze.

 

Poule 10 : Ussel – Arpajon (dimanche, 15 heures)

L'enjeu. Belvès, et ses 88 points, survole la poule. Derrière, Sarlat (66 pts), Monflanquin (65 pts), Arpajon (63 pts) et Uzerche (58 pts) luttent pour les trois places restantes qualificatives à coup sûr. Avec leur match en retard dans une semaine chez leur voisin de Saint-Cernin, les Cantaliens semblent en ballottage favorable à condition de ne pas flancher et de valider le bon travail fourni jusque-là. Les ciel et blanc seraient bien inspirés de s'imposer à Ussel, formation de milieu de tableau (8e) assez imprévisible, comme Belvès et Monflanquin en décembre. Mais, attention, Sarlat, il y a un mois, s'y est cassé les dents (15-10).

Le mot de l'entraîneur. Philippe Roques sent son groupe prêt au combat : « Ussel va jouer son dernier match à domicile libéré et sera donc dangereux. Mais on préfère se concentrer sur nous. Nous serons au complet et déterminés pour ramener quelque chose de là-bas ».

Le groupe. P. et S. Tourde, Sery, Batut (cap), Barral, H. et Q. Griffoul, M. et C. Lhéritier, Falevalu, Calvet (?), Lanen, Laffaire, Mestrie, Cambon (?), Malbert, Camara, Numitor, Anglard, Bonnard, Tournadre, Rouquette, Jarry, Parro.

 

Poule 10. Figeac – Saint-Cernin (dimanche, 15 h 30)

L'enjeu. Trois matchs de « phases finales », voici ce qu'il reste à jouer pour Saint-Cernin. Le moindre faux pas sera rédhibitoire, trois succès, dont l'un pourrait intervenir lors d'une « vraie finale » directe face à Uzerche dans quinze jours, permettrait de s'emparer de la cinquième place et d'accrocher un strapontin vers les phases finales. Mais avant cela, il faudra vaincre Arpajon pour le derby en match en retard dans une semaine, mais surtout et déjà Figeac, chez lui, dès ce dimanche, une formation classée juste derrière, à 4 points.

Le groupe. Lescure, Despalles, Mercier (cap), Laporte, Girbes, Meunier, N. Vors, Bitaud, T. Mongil, Bouysse, L. Dayral, Poumeyrol, Durrieu, Tedo, G. Mongil, Lamouroux, Fau, Gramont, Semeteys, Fresquet, A.Volpilhac, Pavageau, Rossignol.

Commentaire