Actualité sportive en auvergne



Basket Région
Photo © Rémi Dugne

Féminines : Ici, c’est d’abord Montferrand

Premier objectif atteint pour les filles de Pré-Nat de l’ASM : la qualif en deuxième phase. Où l’objectif de formation continuera de s’imposer.

Intégrée à la CTC qui, en association avec Beaumont, compte déjà un représentant en NF3, l'équipe de Pré-Nationale féminine de l'AS Montferrand se sait, réglementairement, privée de montée à l'échelon supérieur.

Pas un frein pour les promues 2017 et leur nouvelle coach, Charlotte Joal, qui a dû, pour ce faire, prendre du retrait avec les parquets de Nationale comme joueuse. Car ses jeunes éléments viennent de se qualifier pour la RF1 : « C'était le premier objectif, explique celle qui a succédé à Philippe Mestre à son poste. L'an passé, il avait été manqué de peu mais le groupe, derrière, avait remporté la RF2. »

Le bilan de ces 10 premières rencontres, soldé par une 3 e place de poule A et un dernier succès arraché devant Cournon (65-64), est donc positif, selon la coach, qui travaille en très étroite collaboration avec Étienne Dintimille et son équipe de Régionale 2 : « Au total, on dispose de 18 joueuses et comme certaines sont en capacité de faire la passerelle entre les deux équipes, c'est intéressant de travailler ensemble. Le dernier entraînement avant les matchs du week-end est séparé mais celui du mardi est commun, comme le travail du mercredi sur les fondamentaux. Sans oublier aussi qu'Alexia ( Rance), Camille ( Berrivin) et Soumaya ( Idri) peuvent s'entraîner avec la N3. »

Dans le détail du parcours de ses filles, Charlotte Joal relève, d'abord, « leur très bon départ. On a fait en sorte de leur enlever la pression de l'objectif de cette qualification et on a bénéficié d'un calendrier qui a mis les filles dans un contexte favorable avant de connaître un petit trou de deux défaites devant Pont-du-Château et le CB, où on paye un peu notre jeunesse. Mais je relève aussi qu'on a été capable, au match aller contre la JAV, de remonter un -24 alors qu'au retour, on a mené de 8 points et qu'on perd au buzzer. »

La nouvelle phase débutera en janvier : « J'attends plus de stabilité, de contrôle du jeu et, sur demi-terrain, qu'elles soient plus patientes pour trouver des solutions collectives et ne pas chercher à faire la différence individuellement, même si j'assume le fait que, jusque-là, j'avais surtout axé le travail sur les fondamentaux, la lecture du jeu, le un contre un, les duels. »

Et côté résultats ? « L'ambition de toute joueuse, ou d'une coach, c'est toujours de gagner le plus de matchs. Car on ne pourrait qu'être heureuse de goûter aux finales AuRA. »

Commentaire