Actualité sportive en auvergne



Photo © JUSTIN TALLIS

Harlequins - ASM : le carnet de notes

En dépit de manques dans la maîtrise technique, les Clermontois ont affiché du tempérament pour dresser les barbelés en fin de match quand ils ont subi les assauts des Harlequins. Le courage a compensé les nombreuses approximations.

Falgoux (7). Solide en phases statiques, très impliqué en défense (7 plaquages, 0 raté), le gaucher clermontois a livré une prestation de bon niveau. Il gratte un ballon précieux sur les 22 mètres de son équipe après un contre dangereux des Harlequins. Remplacé par Uhila qui a été à la peine.

 

Ulugia (5,5). Un match correct, sans plus, avec un manque de présence balle en mains. On l’a peu vu dans l’avancée. Défensivement, il s’est employé sans réelle fausse note. Il n’y a rien à redire non plus sur son adresse dans les lancers en touche. Remplacé par Beheregaray qui a enterré un ballon important, un des très rares joués dans le camp anglais dans les vingt dernières minutes.

 

Slimani (5,5). Pour sa tenue en mêlée, il mérite d’être mentionné, notamment sur la dernière du match quand il revient en jeu à la place de Falatea, à un moment où l’édifice clermontois était en souffrance. Dans le jeu, Slimani a eu du déchet au plaquage (3 ratés) et n’a eu aucun impact offensif.

 

Timani (7,5). Énorme abattage de l’Australien qui a porté beaucoup de ballons, avec puissance et justesse. Dans le combat, il a donné tout ce qu’il avait. Parfait complément de son compère en deuxième ligne. Remplacé par Jedrasiak en fin de match.

 

Vahaamahina (7). C’est en défense, au coeur des rucks, dans les duels qu’il a le plus pesé par sa dimension athlétique. Impeccable au plaquage (12, 0 raté), il a également récupéré un ballon anglais au sol. Sorti KO à deux minutes de la fin suite à un choc avec Lapandry.

 

Fischer (7,5). Encore une présence incroyable dans la fournaise, dans cette zone des rucks où il est très compliqué de le déloger. Des contests plus que précieux, notamment sur quelques temps faibles de son équipe. Sollicité aussi quelques fois en premier attaquant, il a su gagner du terrain pour faire avancer le jeu.

 

Lapandry (7). Ce n’est pas le joueur que l’on voit le plus, mais ce défenseur de l’ombre a une nouvelle fois affiché une activité de tous les instants, forcément très utile à son équipe dans ce type de match où l’ASM a beaucoup subi en seconde période. Hormis un plaquage raté, il a fait tomber les Anglais sans faiblir (16 plaquages).

 

Iturria (6,5). Un peu en difficulté en début de match, il a semblé manquer de repères au poste de numéro 8, inhabituel pour lui. Mais il est monté crescendo, avec une très grosse implication défensive (17 plaquages, 2 ratés). Il a régné en maître aussi dans les airs, captant toutes les touches jouées sur lui.

 

Parra (5,5). Captain courage a encore offert son corps pour stopper tout ce qui passait près de lui. Il y a peut-être perdu un peu de lucidité, avec une ou deux maladresses inhabituelles. A l’inverse, il a été quasi parfait dans son rôle de buteur : 16 points et un 6 sur 7. A noter aussi son renversement du jeu gagnant (28e) sur l’essai de Naqalevu.

 

Lopez (5). Une fausse note dans ce match, son hésitation (57e) sur le petit jeu au pied de l’Anglais Herron qui a permis aux Harlequins de rester dans le match en revenant à 19-26. A partir de là, l’ASM a perdu le fil d’un match qu’elle maîtrisait. A part ça, Lopez a distillé son caviar habituel au pied (essai de Betham) en début de match. Il a connu un peu de déchet en défense.

 

Betham (6,5). Il ne devait pas jouer ce match mais il s’en est très bien sorti. Il est juste coupable d’une faute de main dans les 22 mètres qui amène le premier essai anglais. Sinon, il a joué juste, avec des courses pertinentes et une défense très courageuse. Il a même gratté un ballon chaud (aux 10 mètres) sur un temps fort anglais.

 

Naqalevu (5). Du déchet en défense (6 plaquages ratés) dans un match où justement il ne fallait pas offrir d’opportunités. Gourmand, il oublie Betham (9e) sur une relance qui aurait du aller au bout. Perd un ballon à l’impact. A son actif, il a été très solide dans les duels.

 

Toeava (non noté). Sur la première attaque, qui amène l’essai de Betham, il fixe admirablement le défenseur qu’il fallait éliminer pour créer un surnombre. Avant sa sortie sur blessure à la 26e, il annihile une occasion d’essai (sur une passe de Betham) par une mauvaise course. Remplacé par Grosso (4,5), qui a gagné son premier duel avant d’être plus anonyme.

 

Penaud (5). Un début de match intéressant où il bat plusieurs défenseurs. Il n’a pas eu ensuite énormément d’occasions pour briller. Dommage qu’il tape un petit par-dessus sur un débordement le long de la ligne. Autoritaire en défense, avec un seul plaquage manqué.

 

Abendanon (7). D’emblée on a senti qu’il avait les jambes pour apporter des solutions en attaque. Il n’a pas hésité à porter les ballons du fond du terrain, à jouer des relances intéressantes. Sur le premier essai, sa passe au contact pour Penaud est une merveille. Son jeu au pied et sa couverture du 3e rideau furent plus irréguliers.

Pour donner vos propres notes, cliquez ICI

 

Christophe Buron

Commentaire