Actualité sportive en auvergne



Plus Hockey-patinage
Photo © Jean-Louis GORCE

Hockey : les Sangliers sortent avec les honneurs

Au terme du troisième match de ces demi-finales de playoffs de D2, c'est finalement Chambéry qui a décroché son ticket pour la finale et la D1 aux dépends de Clermont. Les Eléphants se sont imposés pour la deuxième fois en deux jours (6-4). Vaillants jusqu'au bout, les Sangliers Arvernes n'ont pas su convertir en succès les deux opportunités qui leur étaient offertes en Savoie. Ils peuvent cependant être fiers de leur saison. Les objectifs du début de saison ont été remplis.

Tous deux vainqueurs de l'un des deux premiers matchs (4-3 pour les Auvergnats, puis 6-4 pour les Savoyards), Chambéry et Clermont devaient passer par un match 3 décisif afin de se départager. Plus constants, ce sont finalement les Eléphants qui ont pris le meilleur et décrochés leur place en finale de D2, synonyme de promotion vers l'échelon supérieur. 

Pourtant, ce sont bien les Sangliers Arvernes qui prenaient les choses en main dans cette rencontre. Après 44 petites secondes de jeu, Jan Krivohlavek (assisté par Antoine Vigier et Martin Kulha) ouvrait déjà la marque. Martin Kulha doublait même la mise (assisté par Gabriel Gervais et Andrej Brejka) avant la fin du premier tiers-temps. Malheureusement, la défense auvergnate vacillait totalement dans le deuxième tiers et prenait un cinglant 3-0. Téo Sarliève parvenait tout de même à laisser les Sangliers dans le coup en scorant en solo (3-3 à l'issue du deuxième tiers-temps). Tout allait donc se jouer dans l'ultime reprise de cette demi-finale. Mais une fois de plus, les Eléphants faisaient le break dès l'entame et le but de Lucas Chautant (assisté par Andrej Brejka) n'y changeait rien. Chambéry tenait sa victoire (6-4) et sa place en finale. 

De leur côté, les Sangliers terminent leur saison avec les honneurs. L'objectif du début de saison était d'atteindre les demi-finales. Le contrat a donc été rempli et il n'était pas loin d'être surpassé. Les Clermontois ont pris rendez-vous pour avec l'avenir. 
Commentaire