Actualité sportive en auvergne



Sports-Auvergne Basket
Photo © Dorian Loubière

L'Open prénational féminin a lancé la saison

C’est parti ! L’Open prénational féminin a donné le coup d’envoi de la saison auvergnate, dimanche, à Aurillac. Et livré les premières tendances d’un championnat appelé à changer.

Les changements arrivent à l'échelon pré-national. Induits par la naissance de la Ligue Auvergne-Rhône-Alpes. Pas encore très visibles, quoique…

L'Open féminin, dimanche dernier, à Aurillac, restera comme une heureuse attribution de feue la Ligue d'Auvergne, récompensant les propositions d'organisation réitérées du BAAG Cantal.

Une première, d'ailleurs, sur deux sites, le gymnase de La Jordanne et celui de Canteloube accueillant parfaitement, devant un total de quelque 300 personnes, des rencontres désormais groupées sur la journée à la demande de la nouvelle ligue.

Plus que 2 saisons…


Le postulant à la prochaine édition devra de la sorte disposer de deux salles avant d'être retenu et ceci, dorénavant, par la commission sportive ARA. Une désignation mise en place pour la saison 2019-2020 mais très certainement pas au-delà.

Rappel, en effet : si les anciennes régions ont vécu, la découpe géographique passée est actuellement conservée avec ses trois secteurs - Alpes, Auvergne et Lyonnais - ses championnats propres et son système de montée en Nationale.

Un engagement pris sur cette saison et la prochaine. Ensuite… « Imparablement, il y aura des évolutions, explique Michel Gilbert, membre du comité directeur régional, en raison de l'organisation fédérale ». En l'occurrence la refonte à venir des championnats de Nationale 3 avec, a priori, des poules montées à 14. Et, par contrecoup, la modification des championnats régionaux.

Entrant dans l'esprit de la vieille N4, les 4 poules de 12 de l'Aura pourraient devenir 2 poules de 14. La PNF auvergnate, en tout cas, est déjà passée sous les fourches de l'uniformisation rhônalpine, d'unique championnat en deux temps (depuis 4 ans, pour densifier le niveau) à poule de 12 comme tout le monde. Sans changement par ricochet, il est vrai, dans les championnats inférieurs.

L'ASM, l'ALFA, l'USI…


Bref ! En simultané avec les deux autres secteurs (d'où la date), à Cran-Gevrier (Haute-Savoie) et Veauche (Loire), l'Auvergne a ouvert la saison de pré-nat. Et les matchs aurillacois laissent à voir l'esquisse d'une hiérarchie plutôt attendue.

Ainsi, l'ASM, et ses renforts tchèques de taille (Rokosova et Duskova), ont fait forte impression, l'équipe de Selmani venant à bout de l'USI (63-55), les reléguées de NF3 évoluant toutefois sans Lucie Moiroux ni Séverine Robert-Brest (blessées).

Autre équipe à suivre de près dans la course à la montée : l'ALFA de Dominique Théas, vainqueur large de Maréchat (46-72). Et en attendant la suite, l'Open a distingué 6 MVP, une par match. Une nouveauté sympathique et bienvenue.

Les 6 MVP. Katerina Rokosova (AS Montferrand), Marion Chiroux (Clermont Basket), Justine Millet (ALFA Saint-Jacques), Camille Costille (Pont-du-Château), Camille Babut (US Beaumont) et Mathilde Portal (BB Cournon).

Commentaire