Actualité sportive en auvergne



Photo © JUSTIN TALLIS

La discipline a permis à l'ASM de gagner face aux "Quins"

L'ASM a gagné face aux Harlequins (26-19). Et c'est bien là l'essentiel. Car pour le reste, la copie des Clermontois fut loin d'être aboutie. Heureusement pour les hommes de Franck Azéma, la discipline fut au rendez-vous. Et c'est ce qui a finalement fait la différence.

Le résumé.

Les joueurs de l'ASM l'avaient déclaré tout au long de la semaine. Ils voulaient la victoire et rien d'autre sur la pelouse du Stoop. Histoire de se donner toutes les chances de recevoir lors des quarts de finale. Aussi, les hommes de Franck Azéma ont mis immédiatement des actes sur leurs mots. Après à peine deux minutes de jeu, le duo Penaud-Abendanon semait le trouble dans le défense des Harlequins. Camille Lopez héritait du ballon et, d'une merveille de passe au pied, trouvait Betham pour le premier essai clermontois. Mais que ce fut laborieux par la suite ! La faute à des erreurs de concentration et un manque global de maîtrise technique. 

Ce début de rencontre en fanfare était tout d'abord entaché par un essai des Harlequins inscrit dans la foulée. La défense clermontoise était transpercée plein centre et Northmore filait dans l’en-but auvergnat. 7-7 au bout de cinq minutes, un début de rencontre assez dingue. Une première mi-temps où il n'y pas eu véritablement de temps mort. L'ASM dominait globalement les débats mais commettait quelques scories. Surtout défensives avec quelques plaquages manqués (13 au total en première période). Mais aussi offensives avec des passes mal assurées. Conséquence, Clermont ne parvenait pas à faire le trou. Après un essai de Naqalevu (27e), les hommes de Franck Azéma concédaient un nouvel essai, conséquence d'un en avant de Betham sur le renvoi. Le maul des Quins enfonçait les Clermontois sur plusieurs mètres et envoyait Alex Dombrandt à l'esssai (31e). 17-12 à la mi-temps pour l'ASM, autant dire que rien n'était fait.

Les Anglais finissaient cependant par baisser d'intensité après la pause. L'indiscipline des Harlequins permettait à Clermont de prendre un peu le large grâce au pied de Morgan Parra. Trois pénalités du demi de mêlée donnaient à l'ASM une avance confortable de 14 points un peu avant l'heure de jeu (24-12). Mais voilà, les scories revenaient et empêchaient l'ASM de se rassurer totalement. Une énorme faute de concentration de Camille Lopez sur un coup de pied à suivre permettait aux Harlequins d'y croire encore avec un essai de Herron (59e). 26-19... Autant dire que les Quins étaient toujours dans le coup. Derrière cet essai, les hommes de Franck Azéma ont souffert. Les Anglais ont mis la pression jusqu'au bout pour tenter de renverser la vapeur. Et tout devenait compliqué... Les mines clermontoises et les têtes baissées laissaient entrevoir un léger vent de panique. Dans les dernières minutes de la rencontre, la défense de l'ASM a été à deux doigts de rompre une ultime fois. Mais les hommes de Franck Azéma tenaient bon. Ils assuraient l'essentiel avec cette victoire sur le fil (26-19). Mais que ce fut difficile tant la prestation clermontoise fut loin d'être aboutie.

L'ASM aura finalement excellé sur un seul domaine : celui de la discipline (lire ci dessous). Et c'est probablement ce qui a permis à l'ASM de l'emporter chez les Harlequins. Sans cela, les "jaune et bleu" seraient probablement rentrés en Auvergne la tête bien basse... L'ASM termine tout de même en tête de sa poule avec 24 points et conserve donc toutes ses chances d'obtenir son quart de finale à domicile.

 

Un homme dans le match : Arthur Iturria

Pour sa première au poste de n°8 au niveau professionnel, Arthur Iturria était forcément observé de près. Une première qui a débuté assez difficilement. L'habituel flanker s'est montré relativement discret en début de rencontre. Le temps probablement de prendre ses marques. Car il y a eu un léger mieux par la suite. En se rassurant sur ses points forts : la touche et une activité accrue dans le jeu. Athur Iturria manque toutefois de puissance pour le poste et notamment derrière la mêlée. Le domaine où le Basque a probablement le plus souffert cet après-midi. 

 

Un chiffre : 4

Soit le nombre de pénalités concédées par l'ASM. C'est très peu et c'est probablement cela qui a permis aux hommes de Clermont-Ferrand de remporter cette rencontre. C'est ce qui explique en tout cas le delta de 7 points entre les deux équipes. Car les Harlequins se sont montrés bien plus indisciplinés avec 11 pénalités sifflées contre eux. Ce qui a permis à Morgan Parra de gonfler le score clermontois après la pause. Un moment décisif dans cette rencontre.

La fiche technique

A Londres (The Stoop) : Clermont bat Harlequins 26 à 19 (mi-temps: 17-12)
Arbitre : George Clancy

Les points.

Harlequins : 3 essais de Northmore (5e) et Dombrandt (3e), Herron (57e), 2 transformations de Herron (6e, 59e).

Clermont : 2 essais de Betham (3e), Naqalevu (28e), 2 transformations de Parra (3e, 29e), 4 pénalités de Parra (13e, 44e, 51e, 55e)

Les équipes.

Harlequins : Morris - Chisholm, Northmore (Smith 7e5), Penny, Murley (Ibitoye 52e) - (o) Herron, (m) Landajo (Saunders 65e) - Chisholm, Dombrandt, Lamb-Cona (Kunatani 52e) - Cavubati (Freeman 76e), Young - Collier (Sinckler 52e), Musk, Marler (Auterac 67e).

Clermont : Abendanon (McIntyre 53e) - Penaud, Toeava (Grosso 27e), Naqalevu, Betham - (o) Lopez, (m) Parra (Laidlaw 75e) - Lapandry (Fischer 79e), Iturria, Fischer (Levave 60e) - Vahaamahina (S. Timani 79e), S. Timani (Jedrasiak 70e) - Slimani (Falatea 63e, Slimani 79e), Ulugia (Beheregaray 63e), Falgoux (Uhila 63e)

 

Arnaud Clergue

Commentaire