Actualité sportive en auvergne



Sports-Auvergne Athlétisme

Lavillenie de retour de stage à La Réunion

Traditionnel, le stage à La Réunion de Renaud Lavillenie a permis au perchiste clermontois d’avancer dans sa préparation. Renaud Lavillenie est rentré « globalement satisfait du travail accompli. »

Quel était le programme de votre séjour sur l'île ? 

« Nous étions 12 perchistes, dont deux filles, plus deux kinés et deux coaches. Pour ma part, je suis rentré ce vendredi, en ayant passé 9 jours effectifs sur place, soit 3 de moins que le groupe entier car je ne voulais pas passer deux week-ends sans ma fille. »

Pour quel bilan ? 

« L'important c'était d'optimiser au maximum mon séjour. Avec un programme essentiellement basé sur l'enchaînement des sauts. La démo comprise, j'ai fait 7 séances de perche, c'est plutôt conséquent, même si ça n'a jamais été facile. »

Dans quel sens ? 

« On était sur un autre stade que les années précédentes. On nous l'avait bien vendu, avec "que du vent dans le dos". Et, en fait, sur 5 de mes séances, je n'ai pas eu les conditions espérées. Encore plus frustrant quand ceux qui ne sautaient pas en même temps que moi, en ont eu de bonnes ( rires) ! Je comptais sur ce stage pour plus me libérer, du coup, ça n'a pas pu être le cas, même si c'est toujours intéressant de faire de bonnes choses dans ce contexte. »

Le positif ? 

« Ce qui a été super positif, c'est la démo à mi-stage, où j'ai enchaîné une grosse série de sauts, où techniquement j'étais super bien et j'ai franchi 5,80 m. Après, même si tout ne s'est pas passé comme prévu lors de ce stage, j'ai quand même bien travaillé, en exprimant, aussi, de plus en plus de qualités physiques. J'ai quand même franchi un petit cap. Avec le recul, je dirais que je n'ai pas pu axer le stage sur la recherche de performance pure, mais j'ai pu faire un volume intéressant, comme cette séance à quantité de sauts à 5,50 m, les trois quarts par vent de trois quarts face et avec un élan sur 10 foulées. Du coup, quand on a enchaîné ça, et qu'on retrouve des sensations neutres, c'est facile… »

Comment a réagi votre organisme ? 

« Dans l'ensemble, ça va, juste une petite alerte au dos à un moment, mais rien de grave, presque normal. Je sais que je suis à une période où je dois être vigilant sur la récupération pour pouvoir bien enchaîner. Et là, justement, tout ce que j'ai fait, c'est encourageant. »

Première compétition ? 

« Le 11 janvier à Tignes. Je vais pouvoir faire ma rentrée sur 16 foulées. Ensuite, je devrais faire la perche du concours d'épreuves combinées du CAA (13 et 14 janvier). Puis ce sera Berlin, le 26 janvier, et le programme sera lancé jusqu'aux Monde, le 4 mars ( Birmingham), juste une semaine après le All Star. »

Commentaire