Actualité sportive en auvergne



Sports-Auvergne Athlétisme

Lavillenie : "Je suis très serein"

La véritable rentrée se profile pour Renaud Lavillenie. L’attaque d’une saison estivale que le perchiste clermontois envisage avec la sérénité venue de ses compétitions texanes et sa préparation.

5,92 m et 5,95 m, au Texas, les 31 mars et 14 avril derniers : comment peut-on sauter si haut si tôt ?

« D'abord, parce que juste après les Monde, j'ai coupé 10 jours à peine et tout de suite après j'ai rattaqué direct la préparation, justement parce que je voulais faire quelque chose. Ensuite parce qu'on a eu de super conditions à Austin, ce qui m'est rarement arrivé d'entrée, et qui aide bien. Et puis, je me suis pas mal appliqué et impliqué sur ces deux compétitions. »

Et avec quel élan ?

« La première, je l'ai faite sur 20 foulées et la deuxième, sur 16, parce que les conditions étaient moins faciles. Cela peut sembler paradoxal mais j'avais plus de maîtrise après mes deux semaines d'entraînement sur place. Vraiment, le Texas, c'était une très bonne expérience à rééditer. »

Ces perfs d'entrée, c'est perturbant ou libérateur ?

« Vous savez, il ne s'agit pas d'une perf de « ouf » qui sort de nulle part. Honnêtement, je m'attendais à faire ça ; j'aurais été déçu de faire moins. Aujourd'hui, c'est validé et ça me permet d'attaquer la saison très sereinement. »

Et le récent record dans votre jardin, vos 5,85 m sur 8 foulées seulement ?

« (Sourire) Il était à 5,84 m, il y a 2-3 ans. Mais c'est vrai que quand je suis capable de sauter haut là, c'est plutôt bon signe. »

Seriez-vous de plus en plus fort ?

« Je suis meilleur dans l'expérience, la maîtrise et la capacité à faire les bons choix au bon moment, comme les bonnes montées de barres, les bons réglages sur les poteaux, les perches. C'est la fameuse expérience, la maturité, qui commence à payer énormément. »

Vous étiez en stage national à Monaco. Quelle est la suite du programme ?

« Je prépare la première compétition, le 12 mai, à Shanghai. C'était ma compète de rentrée et elle sera intéressante puisque, cette année, j'y arrive avec deux bonnes perfs. »

L'objectif numéro un de votre saison demeure Berlin, n'est-ce pas ?

« Exact, le titre aux « Europe », en août. »

Vous pensez aux 6 m ?

« Ils n'ont jamais été loin sur les deux compétitions texanes ; toutefois ça reste anecdotique. Cet été, c'est un objectif à côté. Tout sera fonction des conditions. Mais je ne ferai pas de cauchemar si je ne les passe pas. L'objectif sera de rechercher la régularité et c'est elle qui me permettra d'y arriver. »


Sa programmation :

Sa saison jusqu'aux championnats d'Europe. 12 mai : Shanghai, Chine (Diamond League) ; 25 mai : Eugene, Oregon (hors DL) ; 8 juin : Chorzow, Pologne ; 19 juin : Montreuil ; 30 juin : Paris (DL) ; 5 juillet : Lausanne, Suisse (hors DL) ; 6 et 8 juillet : Albi (championnats de France) ; 13 juillet : Rabat, Maroc (DL) ; 21 juillet : Londres, Angleterre (DL) ; 4 et 6 août : Berlin, Allemagne (championnats d'Europe).

Commentaire