Actualité sportive en auvergne



Photo © Francis CAMPAGNONI

Le derby clermontois de NM3 vu par les coachs

Le Clermont Basket a poursuivi sa série victorieuse en NM3, dimanche, au Stade Clermontois. Une victoire 77-82 acquise à Fleury sur laquelle reviennent les deux entraîneurs clermontois, Thomas Faye pour le Stade, Ludovic Sozedde, pour le CB.

Thomas Faye : « Deux regrets mais une très belle équipe en face »

« J’ai deux regrets. Le premier, c’est lors du premier quart-temps, où on est à égalité (et même devant 13-11, 5e) et où on a 5 ballons d’affilée qu’on exploite mal. Si on arrive à prendre un tout petit peu d’avance à ce moment-là, peut-être qu’ils doutent ou prennent un temps pour revenir. Le deuxième regret, c’est notre rythme. Eux, ils ont deux absents (Aubry et Bony), nous, on est au complet et on n’arrive pas à emballer le match et ça, c’est très dommage. Comme le fait, sur le coup de zone que l’on tente, de ne pas respecter les principes. On prend trois paniers à trois-points que l’on paye cash. Après, c’est une très bonne équipe, ils ont très bien joué, très bien maîtrisé le tempo. Parce que venir chez nous sans Médérick (Aubry), ça pouvait vraiment les pénaliser. Or on n’a jamais pu réellement espérer remporter ce match. Ils ont vraiment pris confiance sur leur défense, qui est très bien organisée.

Les point positifs, c’est qu’à un moment donné, on a eu besoin d’un joueur qui sauve un peu la patrie, et on l’a eu avec Ron N’Soki (notamment 11 points en 5 minutes, à cheval sur les 2e et 3e quart-temps), même si au fur et à mesure où lui nous sauvait, les autres s’enterraient et ne créaient plus de mouvements. Et puis cette année, on retrouve un Thibaut Maccow qui joue au basket : il a l’expérience, le physique et sur un match comme ça, il a été très précieux. »

 

Ludovic Sozedde : « Être plus constants défensivement »


« Ce match-là, je le redoutais vraiment car l’an passé, on a certes gagné deux fois, mais ça a été très difficile. C’était la même équipe, le même entraîneur, le même groupe avec de l’expérience et de la confiance en plus. Nous, on a affiché plus de maîtrise mais défensivement, j’estime qu’on n’a pas fait tout ce qu’il fallait pour que le Stade lâche. On l’a fait au cœur du deuxième quart-temps, on creuse d’ailleurs l’écart à ce moment-là (26-42, 19e). Mais il faut qu’on soit plus constant défensivement. On a réussi à l’être longtemps, voire très longtemps, la semaine dernière (face à l’ALFA Saint-Jacques) mais on n’arrive pas à répéter les choses. Ça doit être notre principale arme. C’est vrai que l’attaque de zone nous permet de tuer le match parce qu’ils étaient en train de bien revenir mais notre première arme, elle doit être défensive, tout le temps, ce qui n’a pas été le cas. Il nous manquait du monde, c’est vrai, mais il faut savoir ce que l’on veut aussi, ça fait partie des aléas d’une saison, il faut donc savoir jouer aussi sans ses joueurs majeurs. Romain (Tourgon) fait une très bonne séquence (12 premiers points de son équipe en début de deuxième quart-temps), il rentre au bon moment. Jordi (François) rentre pour le passage en zone du Stade, il les punit trois fois de suite (trois tirs primés consécutifs, de 43-54 à 46-63, 30e) et c’est ça aussi gagner des matchs : utiliser les bons joueurs au bon moment. Mais il ne faut pas compter que là-dessus, l’adresse, un jour on l’a, un autre, non. Encore une fois, il va falloir que l’arme de la défense soit plus régulière. »

Commentaire