Actualité sportive en auvergne



Photo © Franck Boileau

Le Tour 2020 vu par Julian Alaphilippe et Romain Bardet

Présents ce mardi au Palais des Congrès à Paris pour la présentation du Tour de France 2020, les Auvergnats Julian Alaphilippe et Romain Bardet se sont montrés plutôt enthousiastes concernant le parcours de cette 107e édition.

(vidéo : Arnaud Clergue)

 

Julian Alaphilippe, qui a porté le maillot jaune pendant deux semaines l'été dernier, s'est déclaré « emballé » par le parcours du Tour de France 2020. « Ce Tour s'annonce imprévisible », a déclaré Alaphilippe, vainqueur de deux étapes en 2019. « Difficile d'établir un scénario. Déjà, en temps normal, il y a des rebondissements. Alors là... avec un parcours pareil, ça ne peut qu'offrir un beau spectacle ».

« J'ai hâte d'y être »

« Le parcours est surprenant avec des ascensions inédites et un départ très difficile. J'ai hâte d'y être », a ajouté le Français de l'équipe belge Deceuninck, sans pour autant vouloir confirmer qu'il viserait la victoire. Sur ses ambitions par rapport au classement général, il a expliqué : « Cela pourra certainement changer mais ce n'est pas l'idée première quand je vais remettre en route pour la saison prochaine. Quand je disais (en 2019) que je n'étais pas venu pour faire le général, c'est la réalité. Je me suis retrouvé en position de leader et tout le monde s'est mis à rêver au fil des jours. Moi aussi je roulais en y pensant forcément. Mais je savais que ce serait très dur avec les trois dernières journées dans les Alpes. J'ai toujours été réaliste. L'an prochain, ce sera certainement un Tour différent, un scénario différent. » 

« Alaf » a été ovationné à son entrée sur la scène du Palais des Congrès après son épopée de juillet dernier et a fait part de son émotion : « La reconnaissance du public m'a toujours touché, je vois que ça a marqué les gens, je les remercie encore. En voyant les images, j'avais le frisson. Je serai peut-être attendu l'an prochain mais je ne me mets pas la pression pour ça. Je me fixerai les objectifs (plus tard). Arriver sur le Tour de France pour le gagner, je ne l'ai pas encore en tête. » 

« Rien n'est décidé » pour Bardet

Autre Auvergnat ovationné lors de la présentation, le Brivadois Romain Bardet. Avec un peu plus de mesure, le leader de l'équipe AG2R La Mondiale a donné sa vision du parcours de l'été prochain : « C'est un parcours avec beaucoup de nouveautés. On sent la volonté de sortir des sentiers battus. Il s'inscrit dans la dynamique de 2019, pour une course assez débridée, avec de l'audace. Il y a peut-être moins de gros enchaînements alpestres ou pyrénéens qui ont pu faire la spécificité de certaines éditions comme en 2017 quand on enchaînait trois-quatre journées, cela avantageait des coureurs de mon profil. Là, ce sont plutôt des étapes avec des ascensions épouvantails qui sont réparties et vont priver la course de temps mort mais qui, prises isolément, sont peut-être moins redoutables. Il n'y a pas beaucoup de répit. C'est attrayant, on sent que la course peut être moins cadenassée que certaines éditions. »

Le coureur brivadois n'a néanmoins pas voulu s'étendre sur son éventuelle participation à l'épreuve, lui qui avait déclaré il y a quelques semaines vouloir participer à un autre grand tour : « 2020 va être une grosse année pour moi, je vais jouer beaucoup. A l'heure actuelle, rien n'est décidé. On va attendre les autres parcours et arbitrer avec le staff de l'équipe. J'ai besoin, c'est vrai, de nouveaux challenges, pour continuer à progresser. Il y a abondance de belles courses, il serait illusoire de penser qu'on peut briller sur toutes, il faudra faire des choix. L'orientation que je veux donner à mon plan de saison et à ma carrière va au-delà du parcours. »

Commentaire