Actualité sportive en auvergne



Plus Hockey-patinage
Photo © Franck Boileau

Les Sangliers ont tout à gagner

Les Sangliers Arvernes ont gagné leur place en demi-finale lors de laquelle ils reçoivent Chambéry, ce samedi (20 h 30), en match aller. Cet objectif atteint, pas question de ranger les crosses et les patins sans jouer le coup à fond.

Ils ne sont plus que quatre rescapés. Et parmi eux les Sangliers Arvernes. Alors que les phases finales du championnat de France de Division 2 de hockey sur glace abordent une nouvelle étape d’importance, ce week-­end, avec les demi­-finales aller, les Clermontois sont toujours dans la course. 

En début de saison, les Auvergnats visaient une place dans le dernier carré. Mission accomplie donc, mais pas encore terminée. Les hommes d’Eric Sarliève comptent bien jouer le coup à fond face à Chambéry en demi-­finale aller, ce vendredi (20 h 30), à la patinoire de Clermont Métropole. 

« On a des armes à opposer et nous n’avons pas à rougir de notre effectif, insiste le technicien clermontois. Chambéry a mis les moyens pour monter, dispose de trois lignes homogènes, mais on va tout faire pour être dur à battre et lui proposer une grosse opposition. L’équipe tourne bien et plus le niveau monte, plus elle est concentrée. On va voir jusqu’où on peut aller. » 

Plus les échéances passent, plus les Sangliers Arvernes montent en effet en puissance malgré un effectif composé de nombreux moins de 20 ans. Cette jeune équipe se construit, elle progresse au fur et à mesure que les obstacles se dressent sur la glace. Avec application et aussi ce qu’il faut d’insouciance. Mais face à Chambéry, il faudra élever tous les curseurs. 

Le mariage du talent et du métier


« On a affronté Chambéry deux fois cette saison, précise Eric Sarliève. Deux matchs perdus, dont le retour chez nous aux tirs au but est sévère. Cette équipe aligne des joueurs talentueux et qui ont également beaucoup de métier, de roublardise. Il va falloir gérer et maîtriser nos émotions, le sentiment de frustration aussi. » 

Dans une patinoire qui devrait afficher complet, les Sangliers Arvernes pourront également compter sur un important soutien populaire. Toujours privés des services de Bourgain et Issertine, blessés jusqu’à la fin de la saison, ils miseront sur le groupe qui s’est brillamment qualifié aux dépens de Châlons-­en-­Champagne. Un groupe bien conscient que Chambéry, c’est la taille au­-dessus


Le groupe :  

Clermont-Ferrand. Hurajt, Augier ; Krivohlavek, Nalliod-Izacard, Manzo, Andraud, Brejka, Kulha, Duval, Hagopian, Dugat, Vialatte, Chautant, Souchon, Cvetek, Sarliève, Faure, Gervais, Vigier.
Commentaire