Actualité sportive en auvergne



Plus Sports de combat

Ndong Zué s'est mis en jambes

Le challenge n'avait rien d'évident. Aller en Suisse mettre les gants contre un boxeur invaincu, chez lui : Morgan Ndong Zué s'est sérieusement compliqué la tâche, samedi dernier.

Malgré tout, sur le ring du Grand Casino de Bâle, l'élève de Christian Merle a failli infliger sa première défaite à Andranik Hakobian, Helvétique d'origine arménienne, gros frappeur aux dix victoires en autant de combats, dont cinq avant la limite.

« Très frustrant »


Les juges n'ont pas désigné de vainqueur au terme des six rounds, mais ce nul a un goût vraiment amer pour le boxeur clermontois, au vu de son abattage supérieur au fil des reprises.

« C'est dur, très frustrant, considérait l'Asémiste. J'ai fait un combat très correct, voire largement suffisantæ Mais quand tu connais un peu la boxe, à l'extérieur, l'influence sur les juges joue pour ton adversaire. Un nul, face à un invaincu, devant son public, tu peux considérer honnêtement que c'est une victoire. Je méritais un peu plus que le résultat donné. Mais voilà, ce n'est pas une défaite. Dans mon malheur, j'ai la chance que ça n'en soit pas une. »

En tout cas, le welter clermontois peut se satisfaire d'avoir usé un adversaire très solide. « Plus le combat durait, plus je prenais l'ascendant, soulignait Morgan Ndong Zué. Dans les 4e, 5e et 6e (rounds), il a clairement baissé de régime. »

À trois semaines d'une demi-finale de Coupe de la Ligue, pour l'Asémiste, cette forte opposition aura été une préparation idéale. « Ça m'a permis de me mettre bien en jambes, de voir ce que je valais et ce que je vais devoir améliorer pour être efficace le 5 mai prochain. »

À Usson-en-Forez (Loire), le Clermontois, 25 ans, montera sur le ring contre Yves Mesny, un boxeur lyonnais plus expérimenté (33 ans). L'an passé, il s'était arrêté à ce stade de la Coupe de la Ligue, en s'inclinant de justesse à Levallois contre Houya. À lui de saisir sa chance pour vivre une finale.

Commentaire