Actualité sportive en auvergne



Sports-Auvergne Athlétisme
Photo © Photo Hervé Chellé

Plongée dans les coulisses du All Star Perche

Trois heures de haut vol pour le spectateur. Combien d’un minutieux montage pour l’organisateur ? Lamachine All Star Perche (3e édition, dimanche, à la Maison des Sports à Clermont-Ferrand) démarre tôt dans les têtes,monte en puissance sur une année, passe la surmultipliéela dernière semaine. Coulisses.

A la fin du All Star Perche, je m’accorde une coupe de champagne ; je savoure », dévoile Renaud Lavillenie. Parenthèse d’un instant pour une année de préparation. L’athlète-organisateur de l’événement international, d’un budget oscillant entre 250.000 et 300.00 euros, reconnaît aussi comme une mini-dépression post-partum quand la fête perchiste est finie, que le rideau est tiré sur le meeting. « Dans la semaine, on a un petit coup de blues. Alors, on se penche tout de suite sur le suivant. » 

 

« Renaud, il est au cœur de tout, jusqu’à la couleur de l’accrédit »

Sur la date en premier. Déjà évoquée avec les athlètes. Son choix rallume la lumière. Top départ du rétroplanning. Avec l’équipe rapprochée pour commencer. Renaud et ses potes de Golazo Sports, Julien, Romain et David. Un comité restreint pour un kick-off au printemps. « Renaud, il est au cœur de tout, jusqu’à la couleur de l’accrédit », précise RomainVennat, le Clermontois du trio spécialisé dans l’événementiel sportif. 
 
Les réunions, les discussions, le reste de l’année, se transforment en échanges sur une application mobile. WhatsApp chauffe. Les choses se précisent à la rentrée : recherche de partenaires, configuration de la billetterie, plan de com et devis aux prestataires s’enchaînent. Le fil conducteur reste les athlètes. 
 
Octobre-novembre, époque des premières confirmations, des premiers désistements aussi. Décembre, lui, fixe le lancement de la billetterie et la conférence de presse. Les tâches s’intensifient. Le fameux calage des perches, par exemple. Trop grandes pour passer dans les soutes des avions qui atterrissent à Clermont... La plupart arrivent à Lyon, ou à Genève comme celles de Barber en 2016. Aller et retour de chaque étui à fixer. 
 
Infographie : Philippe Chapelle / Textes : Francis Laporte
 
Avec la nouvelle année, tout s’accélère comme le perchiste à l’approche du butoir. La dernière semaine vire à l’intense. Lundi-mardi de mise en place à la Maison des Sports. Avec tous les prestataires, les agents de la ville de Clermont, les spécialistes du Clermont Athlé. Pose de la moquette, des pistes, 19 modules pour chacune, installation sono, lumières, décors, sautoirs. Expertise de Renaud et son décamètre. 
 
Mercredi, arrivée des premiers athlètes, l’hôtel Mercure devient QG du meeting. S’y croisent les perchistes, les agents, les partenaires. Temps resserré. Jeudi, initiation jeunes ; vendredi, soirée partenaires et concours des Légendes ; samedi, Perche Elite Tour pour 300 manieurs de gaules. Et c’est dimanche. Chaud show. 24 stars, 40 jurys, 100 bénévoles, 10 membres d’équipes techniques, 10 agents de sécurité, devant une trentaine de journalistes et quelque 4.900 spectateurs. Les courses, les montées, les résultats, la joie, les podiums, les interviews, la réception. Le All Star est terminé. Coupe de fin.
 
 
L'avis de l'expert. Claude Michy, président du Clermont Foot 63, concepteur et organisateur de nombreux événements sportifs (Grand Prix de France moto...) : « Quand Renaud est parti là-dessus,on a échangé. Je lui ai donné mon avis personnel et de petites aides. D’abord, en tant qu’Auvergnat, je trouve que le All Star Perche est quelque chose d’assez fantastique, un bienfait pour le territoire. Je considère d’ailleurs que ce meeting est,chez nous, la plus grande manifestation de niveau mondial.Les gens n’ont peut-être pas perçu le côté exceptionnel du sujet ; sont rassemblés là, les meilleurs athlètes du monde, hommes et femmes. Du sport et du spectacle, l’osmose fonctionne très bien. Et je n’oublie pas l’investissement de Renaud pour son sport. En somme, le All Star Perche est quelque chose d’exceptionnel, une magnifique vitrine et le challenge de le faire à Clermont est encore plus beau. »
Commentaire