Actualité sportive en auvergne



Athlétisme Renaud Lavillenie
Photo © AFP

Renaud Lavillenie : travailler pour mieux performer

Dix-huit foulées et c'est reparti ! Après Karlsruhe, samedi dernier, Renaud Lavillenie se tient à son nouvel élan avec lequel il jouera la gagne, ce samedi, à Rouen.

Sa première sur élan intermédiaire, en Allemagne (2e avec 5,83 m), oscille sur l'échelle des satisfactions : « Dans l'ensemble, je ne vais pas me plaindre pour ma prise de repères sur 18 foulées. Bon, cela n'a pas été si fluide qu'on pouvait l'imaginer. Mais j'ai pris des perches intéressantes et il faut le temps de tout mettre en place ».

La hauteur franchie présente aussi une double lecture. « Je suis content, c'est encore une perf à plus de 5,80 m, pas mal ». Mais... « Je reste sur une certaine frustration à 5,88 m. Car sur ma deuxième tentative, à 1 cm près la barre restait sur les taquets ».

Et puis, il y a la surprise Holzdeppe, le retour inattendu de l'Allemand. « 5,88 m, c'est une grosse perf pour lui. Cela montre l'opposition en ce moment. On est 5 Européens à plus de 5,80 m (*) ».

Le perchiste clermontois ne vit pas mal pour autant la perte de sa meilleure performance mondiale. « Il y a encore des compètes et c'est dans mes cordes pour la récupérer. Disons que cela fait un challenge supplémentaire ».

Braz et Filippidis


Ceci au terme d'une semaine d'entraînement « bien passée » avec gestion de la fatigue du déplacement pour commencer, avant deux séances, mercredi et jeudi, jugées de bon augure « parce que je commence à ressentir un peu de jus, d'énergie ».

Parfait pour un retour, ce samedi, face au Brésilien Braz et au Grec Filippidis dans une Kindarena qui lui a réussi par le passé (5,92 m en 2013, 6,04 m en 2014, 6 m en 2015). « À Rouen, je vais travailler sur l'élan, notamment 2-3 points en fin de course. Il n'y a pas de raison que je ne fasse pas plus de 5,80 m. Les perfs devraient suivre ».

(*). 1. Holzdeppe (GER), 5,88 m ; 2. Lavillenie (FRA) et Lisek (POL), 5,86 m ; 4. Filippidis (GRE), 5,85 m ; 5. Morgunov (RUS), 5,83 m.

Commentaire