Actualité sportive en auvergne



Photo © Stephanie Ferrer

Saint-Chamond - JAVCM : chic voilà un derby choc !

Après le duel renversant gagné par Vichy-Clermont à l’aller, les deux voisins se retrouvent pour la revanche, ce vendredi soir, dans une alléchante rencontre de haut de tableau.

La rencontre opposant, ce vendredi soir, Saint-Chamond à Vichy-Clermont est plus qu’un derby. C’est un choc de haut de tableau qui pimente encore un peu plus la rivalité entre ces deux clubs voisins. Une affiche intéressante à plus d’un titre.

Le 5e accueille le 4e. Plutôt habituée à se battre dans la deuxième partie de tableau depuis sa création, la JAVCM est montée d’un étage cette saison, rejoignant Roanne et Saint-Chamond, déjà présents la saison dernière dans les hautes sphères de Pro B. « Cela prouve que l’on est dans un bassin de basket compétitif », se réjouit Guillaume Vizade. À la lueur du classement actuel, la poule de Leaders Cup, qui réunissait ces trois équipes, avait fière allure.

Voisines, jusque dans leur philosophie. Saint-Chamond et Vichy-Clermont présentent des similitudes. Au-delà de leur bilan identique (15 victoires pour 7 défaites), les deux équipes ont un effectif homogène. « Notre point commun est d’avoir assuré un certain équilibre sur deux saisons. On a gardé un socle de joueurs français enrichi par des étrangers. Il y a une forme de continuité », analyse Guillaume Vizade.
Les deux clubs prônent la même philosophie, celle d’un basket offensif. La recette, elle, diffère. « Notre identité est plus bâtie sur du jeu rapide, de contre-attaque. Saint-Chamond, de son côté, joue davantage sur demi-terrain, se fait plus de passes que nous », précise le coach de Vichy-Clermont.

Tout le monde participe. Qui dit groupe homogène, dit temps de jeu partagé. C’est l’une des grandes forces de ces deux formations : les 10 joueurs (11 même pour le SCB) ont leur mot à dire. Pour pallier la blessure de l’ailier américain Malik Cooke, Alain Thinet fait par exemple confiance au jeune Lucas Hergott (21 ans). Une quête de partage qui anime également Guillaume Vizade, comme l’illustrent les responsabilités diluées à la mène, au poste 4 ou encore la belle pige accordée à Serge Mourtala contre Évreux (17 minutes).

Des confrontations à suspense. On s’ennuie rarement dans un match opposant la JAVCM au SCB. À l’aller, les coéquipiers de Bronchard ont remonté 21 points avant de l’emporter. Un scénario qui est resté en travers de la gorge des Couramiauds. La saison dernière, les deux formations n’ont pas réussi à se départager en 40 minutes : il a fallu une prolongation à Saint-Chamond et même deux à Vichy (pour deux victoires du SCB). Et on ne parle pas de la victoire de la JAVCM, en 2016-2017, due principalement aux deux lancers francs ratés par le jeune Gombauld à une seconde du buzzer.

Olivier Rezel

 

Commentaire