Actualité sportive en auvergne



Photo © Pierre COUBLE

Schaefer : "J’aurais aimé voir Julien Laporte face à Cristiano Ronaldo"

Alors que le départ de Julien Laporte pour le FC Lorient est officiel, le président clermontois évoque le cas particulier de la vente du défenseur cantalien. Ahmet Schaefer en profite aussi pour faire un point sur le mercato de son club. Avec fermeté.

Pourquoi laissez-vous partir Julien Laporte ?

« Il y a eu un engagement oral l’année passée, et on tenait à l’honorer, d’où notre volonté de lui donner ce bon de sortie que Claude Michy lui avait, en quelque sorte, promis. »

 

Comment se sont déroulées les négociations ?

« On a reçu une offre de Lorient, de 300.000 euros. C’était absolument ridicule, et j’ai eu Loïc Féry (le président lorientais, NDLR) plusieurs fois au téléphone, pour lui faire comprendre qu’on ne voulait plus vendre nos joueurs de cette façon. Aujourd’hui, on a réussi à négocier le départ de Julien contre un montant de 1,2 million d’euros, plus 20 % en cas de revente. On voit qu’en étant un peu ferme, l’offre a quadruplé pour atteindre un montant assez intéressant. »

 

 

La possibilité de le conserver a-t-elle étudiée ?

« On voulait le garder, je lui ai même fait une proposition, mais un peu en-dessous de ce que Lorient lui offrait. Mais on voulait faire un effort financier pour conserver Julien, avec la perspective de travailler avec lui en vue de la saison prochaine, pour lui trouver un club en Angleterre, en Championship. Il n’a pas voulu. Puis j’ai personnellement négocié avec Brescia, le club que Florian Ayé vient de rejoindre. Il aurait pu jouer là-bas un rôle important, avec l’un de ses amis, et en touchant près du double de ce qu’il va toucher à Lorient. Mais son agent n’a pas donné suite, car il préfère proposer un autre défenseur au président de Brescia. J’aurais aimé voir Julien Laporte défendre face à Cristiano Ronaldo, mais il a préféré aller à Lorient. »

 

C’est quand même une façon d’exporter la formation clermontoise...

« Oui mais, encore une fois, j’aurais préféré l’exporter vers l’Europe, pour qu’on dise qu’un Cantalien a volé le ballon à Cristiano Ronaldo. Mais il a fait un autre choix. Et les agents travaillent parfois dans une autre direction. »

 

« Mathias Pereira Lage n'ira pas à Brest »

 

Pouvez-vous nous en dire plus sur la situation de Mathias Pereira Lage, qui est annoncé à Brest ?

« Il ne va pas aller à Brest, je peux le dire. Pour Mathias, nous avons une offre, toujours de Serie A, pour 2,5 millions, avec 50 % de la revente derrière. Mais son agent pousse pour qu’il aille à Brest, qui a fait une offre de 750.000 euros et 10 %. Si Brest ne s’aligne pas sur le montant de 2,5 millions, ou au moins à 2 millions, Mathias restera. Et il va devoir faire avec une forte concurrence à Clermont. »

 

Pourquoi êtes-vous aussi ferme ?

« Nous n’avons plus la nécessité de vendre pour quelques centaines de milliers d’euros. Nous voulons faire comprendre qu’à Clermont, nous sommes entrés dans une phase où nous sommes financièrement indépendants, où nous ne sommes pas obligés de brader nos joueurs pour combler un trou. On peut donc rester ferme. »

 

Convoité par Brest, Mathias Pereira Lage pourrait rester en Auvergne.
 

Pour Florian Ayé, le montant évoqué est de 2 millions d'euros. Confirmez-vous ?

« Disons que la vente est satisfaisante pour nous. Et il y a un pourcentage derrière qui est important. Florian Ayé sera titulaire à Brescia et s’il est performant, la prochaine fourchette de prix débutera à 35 millions d’euros. Dont une bonne partie pour le Clermont Foot. »

 

A quoi peut-on s’attendre pour la suite du mercato clermontois ?

« On espère vite dévoiler deux autres noms, pour faire comprendre la dimension de ce qu’on est en train de monter. Mais je ne peux pas en dire plus pour le moment. »

 

Et pour le poste de gardien ?

« Ce sera l’un des noms qui circulent dans la presse. Ce n’est pas encore fermé pour Rémy Descamps, et nous sommes aussi sur Maxime Dupé, de Nantes, et Danijel Petkovic, de Lorient. »

 

Propos recueillis par Laurent Calmut

Commentaire