Actualité sportive en auvergne



Photo © Pierre COUBLE

Un nouveau cycle s'ouvre à Chamalières

Un nouveau cycle s'ouvre au VBC Chamalières avec l'arrivée de Claude Michy auprès de l'équipe dirigeante sous la forme d'un coup de pouce pour améliorer l'existant.

Discrétion et raison. Claude Michy a décidé d'accompagner le VBC Chamalières et l'équipe dirigeante élue lors de la dernière assemblée générale, mais il ne s'agit pas d'une révolution, plutôt d'un nouveau cycle. Démissionnaire, Mylène Toubani-Bardet a retrouvé la présidence du club. Sur le terrain, les prérogatives sportives restent dans les mains d'Atman Toubani. Et Claude Michy s'est rapproché pour donner un coup de pouce.

« Je pense que le territoire auvergnat a la nécessité d’être attractif, d’avoir des activités porteuses d’économie et d’images. J’ai donc décidé de m’inclure dans cette pensée-là, car j’aime bien m’investir dans différentes choses et que je peux le faire. On va donc aider des choses qui existent pour qu’elles grandissent ou essayer de les faire grandir, mais ce n’est pas dans l’utopie et dans le déraisonnable ».

Mylène Toubani-Bardet avgait démissionné, avant d'être réélue présidente du club en début de semaine.

Des actions concentrées autour de plusieurs thèmes (NDLR : Le carnet de voyage qui fête son 20e anniversaire et « mérite plus d’impact national », Charade avec un circuit totalement investi dans les énergies nouvelles). Un troisième s'est ajoutée un peu par hasard.

Comment vous retrouvez-vous dans le volley-ball ?

« J’ai été voir le volley de Chamalières quelques fois à Chatrousse et à la Maison des Sports et c’est assez sympa. Mais en discutant avec Christine Dulac-Rougerie, j’ai appris que la présidente Mylène Toubani-Bardet s’en allait et que l’entraîneur était également sur le départ. C’était dommage que ces personnes, qui avaient travaillé pour amener le club au plus haut niveau et qui lui ont permis de remonter la pente ces dernières années, partent. J’ai donc regardé le sujet d’un peu plus près, j’ai discuté avec plusieurs personnes et j’ai répondu que je pouvais peut-être donner un coup de main. Mais pour cela il fallait que Mylène reprenne la présidence et qu’Atman tienne la boutique ».

 

Cela s'intègre dans une action plus large alors ?

« Le volley s’intègre dans ce triptyque et d’autres choses sont en cours. Il faut être fier de son territoire. Il y a de nombreux atouts. Il faut aller dans l’action et à mon petit niveau j’ai décidé d’aider et voir si on pouvait amener d’autres gens à réfléchir pour que la vie économique existe, qu’elle ne se délite pas par une absorption vers l’Est. Voilà comment j’ai un atterri dans le volley-ball ».

Christelle Nana-Tchoudjang, actrice majeure, va poursuivre avec le VBC Chamalières.

Concrètement, comment cela va-t-il se matérialiser ?

« C’est assez simple. On a donné à la Ligue des engagements financiers pour permettre au club que tout se passe bien devant le DNACG (NDLR : Direction Nationale d'Aide et de Contrôle de Gestion), pour améliorer un peu l’existant sur le plan sportif au niveau des joueuses, et que le club ait une tranquillité de ce côté-là. Utiliser aussi les contacts de chacun pour soutenir ces activités. De gros efforts sont faits sur le volley-ball féminin par les collectivités publiques. Le futur est peut-être féminin aussi.

Les clubs ont besoin de moyens pour continuer à faire des choses. C’est comme les alpinistes, il faut sortir par le sommet. Si vous ne faites que des dettes, vous restez dans la paroi. On peut se permettre de regarder les choses et d’investir pour faire grandir le club, comme pour Le carnet de voyages et Charade, pour dynamiser si on peut apporter notre pierre à l’édifice. Mais on est Auvergnat, il faudra bien un retour sur ce qu’on fait. C’est la vie des entreprises. »

Sollicité et tout proche de s'engager ailleurs, Atman Toubani a annoncé qu'(il restait au club.

Et plus précisément ?

« On apporte une garantie pour que les choses puissent fonctionner de façon plus tranquille pour les gens qui font vivre le club. A l’issue de l’assemblée générale, le nouveau bureau a élu Mylène Toubani-Bardet à la présidence du club. Je remercie aussi Atman qui a fait un choix fort en restant car il avait de belles propositions. »

 

Jean-François Nunez

Commentaire