Actualité sportive en auvergne



Plus Sports de combat
Photo © Cléo Chabrou

Le gala « C Fight 6 » de Cusset marque des poings

Une nouvelle fois, le « C Fight » du Boxing-Club de Cusset a fait salle pleine, à la Maison des Sports. Evénement unique en Auvergne, ce mutiboxes a la particularité de marier sports de combat et animations.

Dans son arène de la Maison des Sports, à Cusset, le multiboxes est roi. Ce qui a permis de faire passer une soirée atypique aux amateurs de ring. Où sports de combat et spectacle ont fait, une nouvelle fois, bon ménage.

Pour la 6e édition du « C-Fight » du Boxing club cussétois, qui soufflait son 30e anniversaire, les combats n'ont pas manqué de précision et d'engagement. Après les matchs nuls de Boutouatou et Samake, de Douadou et Rezkallah, le combat de pancrace a démontré le gros travail au sol entre Najib (Team Vulcan) et le Gerzatois Mauchet. Qui sera finalement disqualifié.

En anglaise, Fayçal Rezkallah et Nokiane Daouda n'ont pu se départager. Toujours sur son adversaire, Rezkallah tombait sur la garde hermétique de Daouda, excellent par ses esquives du tronc. La physionomie était tout autre lors du deuxième round. Le pensionnaire du team Mezaache travaillait en direct du gauche. C'était suffisant pour revenir dans les points malgré deux directs à la face décochés par Rezkallah.

Malgré un logique coup de fatigue, les deux boxeurs se rendaient coup pour coup. Et le verdict final était logique.

Plus tonique et percutant a été le premier affrontement de K-1. Pour être monté en puissance au fil des rounds, le Cussétois Madi a mis à mal Louissain. Sur un nouvel enchaînement high kick et crochet gauche, le combattant de Sarcelles était une nouvelle fois compté. Ce qui entraînait l'arrêt du combat au 3 e round. La seconde partie de la soirée a débuté par de la thaï. Malgré sa défense, Andrea Castiglioni, le champion d'Italie, s'est incliné face à Anton Martins. Qui a su travailler en zone basse pour assurer, par la suite, des front kick pour en terminer par de l'anglaise.

Une des plus belles oppositions du « C-Fight 6 » a été le combat de boxe anglaise entre Delgado et Bilal. Travail au flanc puis directs au visage ont entraîné un saignement du nez du longiligne Hage Bilal. Qui, au grand courage et martelé de coups, a tenu les 4 rounds.

Pour terminer la soirée, le combat de K-1 entre Yohan Mernoux et Yohan Portallier n'a été à son terme. Le duel des deux frappeurs est revenu à Mernoux.

Après avoir « électrocuté » Portallier (coup de pied à la tempe et récupération étonnante), il a bénéficié du jet de l'éponge du coin de son adversaire. Une ancienne blessure à une cheville de Portallier s'étant réveillée.

Hommage. Une minute de silence a été observée, en tout début de gala, à la mémoire du boxeur Mohamed Ali, décédé samedi.

Les résultats

Full-contact. - 75 kg, en 3 x 2': Boutouatou (Cusset) et Samake (Pierre-Bénite) font match nul. Pancrace. - 63,5 kg, 2 x 4': Najib (Team Vulcan) bat Renaud (Gerzat) par disqualification (2e round). 

Boxe anglaise. - 63 kg, 4 x 3': Rezkallah (Team Harzouze) et Daouda (Team Mezaache) font match nul. K-1. Classe A. - 60 kg, 3 x 2': Madi (Cusset) bat Louissain (Sarcelles) par arrêt de l'arbitre (3e round).

Boxe thaï. - 64 kg, 3 x 3': Martins (Team Kacem) bat Castiglioni (Milan Boxe) aux points.

Boxe anglaise. - 69 kg, en 4 x 3': Delgado (Team Harzouze) bat Bilal (Team Mezaache) aux points. K-1. - 67 kg, 3 x 3': Mermoux (Tigers Club) bat Portallier (Boxing creusotin), jet de l'éponge (2e round).

Commentaire