Actualité sportive en auvergne



Photo © Thierry NICOLAS

Léo Cabantous (Issoire) : "On est passé à côté pendant 40 minutes, c'est trop"

Défait ce dimanche par Vienne (17-27), Issoire a concédé sa cinquième défaite de la saison à domicile. À l'instar de ses coéquipiers, Léo Cabantous, le deuxième ligne issoirien, regrettait la première période livrée par l'USI, hors sujet durant les 40 premières minutes.

Vous partiez de trop loin pour espérer l'emporter face à Vienne ?

« Oui, clairement. On n’est pas rentré dans notre match. On a subi les offensives adverses. On a pris trop de pénalités. Et puis Vienne est une équipe qui joue parfaitement les "offloads". Sur les deux essais qu’on a encaissés, les Isérois ont su resserrer notre défense avant d’écarter. Leur ouvreur joue parfaitement dans les espaces et nous a mis sur le reculoir. C’est frustrant. »

 

Comment expliquer cette première période ? Vous aviez souffert chez eux à l'aller. Avez-vous fait un complexe d’infériorité ?

« Non, je ne pense pas. Est-ce qu’on a eu un peu peur parce que c’était un match important ? Je ne sais pas non plus. On a vraiment subi leurs offensives. »

Issoire chute une nouvelle fois à domicile (réécouter le match)

Cette première période doit vous servir pour la suite...

« Bien sûr, il faut qu’on rentre mieux dans nos matchs. Des retards à l'allumage, on en a connu sur d'autres rencontres, mais on avait su se reprendre en cours de première période. Là, on est clairement passé à côté pendant 40 minutes. C’est vraiment trop pour rivaliser en Fédérale 1. Il faut que cela nous serve et qu’on attaque mieux nos rencontres. »

 

Quel a été le discours à la pause ?

« Qu’il fallait changer d'attitude, tout simplement. Mettre plus d'intensité, les agresser en défense pour les empêcher de jouer. C’est ce qu’on a fait. Du coup, offensivement, on a pu remettre la main sur le ballon, jouer plus dans l’axe. On a réussi à faire de bonnes choses en seconde période, mais on partait de trop loin pour l’emporter. »

« Il faut qu’on rentre mieux dans nos matchs »

 

En seconde période, vous avez su réagir. Avec davantage de patience et de précision, vous auriez pu les inquiéter encore plus. Mais il y a eu ces trois ballons perdus en touche dans leurs 22 mètres et cette tendance à vouloir chercher trop rapidement les extérieurs...

« Oui, il y a eu de la précipitation, probablement. Il faut qu’on soit plus précis, plus rigoureux pour essayer de scorer sur des moments importants. Concernant ces trois ballons perdus en touche, Vienne possède un bon contre en touche, ils bloquaient bien nos "jumps". »

Rodier (Issoire) : "Une première période lamentable"

Désormais, vous n'avez plus de joker. Il va falloir réaliser un carton plein à la maison et aller chercher au moins une victoire à l'extérieur ?

« Oui, il va falloir essayer de grappiller des points partout pour pouvoir se maintenir. Ce qu'il nous faut, c'est des points, c'est tout. »

 

On sent que le moral des joueurs est touché ...

« Touché, oui, un peu. Mais plus par le match que par la physionomie de la saison. On l'a perdu tout seul. On n’a pas mis les ingrédients pour gagner, surtout en première période. Après, on sait qu’on a encore des matchs. Rien n’est perdu. On va tout donner pour se maintenir. »

Commentaire