Actualité sportive en auvergne



Sports-Auvergne Rugby
Photo © Manon Cassan

Une issue heureuse pour Saint-Cernin

Au terme d’un match indécis en seconde période, les « orange et noir » de Saint-Cernin, qui recevait Lacapelle-Marival, se sont imposés 23-17.

C'est à un curieux match auquel les nombreux spectateurs du « Moulin à Vent » ont assisté.

Si la première période fut très largement à l'avantage des locaux, la seconde vit les Lotois prendre confiance, malmener les Doriens, revenir dans la partie, puis les « orange et noir », vexés, reprendre la direction du jeu à la 58e minute et finir la besogne au grand soulagement des supporters avec l'essai, à la 78e, d'Enzo Bondurri.

Dès l'entame, les locaux s'installaient dans le camp lotois. Pour plaquage haut des « jaune et rouge », de 30 m, G. Mongil ouvrait le score. Trois minutes plus tard, après un maul dorien écroulé, Mongil échouait de 30 m, puis Garcia, pour Lacapelle, échouait lui aussi de 25 m. A la 18e, sur hors-jeu lotois, Mongil ajoutait 3 points.

Le Racing dominait très largement, lançait des offensives par ses centres bien dotés de munitions. Sur un lancement de jeu de près de 50 m, Fau déboulait sur l'extérieur et marquait. Mongil transformait (13-0).

Les Lotois, qui avaient bien du mal à construire, réalisaient un hold-up (40e+1) avec un maul sur 10 m et un essai collectif (13-7 à la mi-temps)

Que se passait-il dans les esprits cantaliens à la reprise ? A la 42e, Labourdarie, pour Lacapelle, mettait le turbo, saluait toute la défense de Saint-Cernin et marquait. Garcia transformait (13-14). Les visiteurs passaient devant au « planchot ».

G. Mongil, blessé, sortait quelques instants, ce qui sembla désorganiser le Racing. Les Lotois de Claude Lagarde reprenaient confiance et, sur pénalité, Garcia ajoutait 3 points à son compteur (13-17, 50e).

Saint-Cernin, sous l' impulsion de ses avants, décidait de reprendre le jeu à son compte. Lajarrige menait la danse. Les ballons portés se succédaient. Les 22 Lotois souffraient et, à la 58e, sur l'un d'eux Despalles, en filou, s'échappait et marquait en coin (18-17).

Le Racing reprenait le score. Côté dorien, de nombreuses pénalités étaient ratées et, heureusement, après un énième ballon porté du pack dorien, Enzo Bondurri, tout en puissance, sortait du maul et marquait (23-17).


La fiche technique :

Saint-Cernin (stade du Moulin à Vent). RC Saint-Cernin bat Stade Marivalois 23-17 (mi-temps : 13-7). Terrain très sec, temps chaud, environ 400 spectateurs. Arbitre M. David (Comité Nouvelle-Aquitaine).

Les points. RC Saint-Cernin : 3 esse ais Fau (30 e), Despalles (58e), E. Bondurri (78e) ; 2 pénalités (3e, 17e) et 1 transformation (30e) de G. Mongil.

Stade Marivalois : 2 essais collectif (40e+ 1 et 42e) ; 1 pénalité de Garcia (50e) et 2 transformations de Laboudarie (40e+1 et 42e).

Réserves. Saint-Cernin bat Stade Marivalois 9-3.

Commentaire