Actualité sportive en auvergne



Photo © Jean-Louis GORCE

David Guilcher, traileur en conversion

A 38 ans, le Castelpontin David Guilcher va se tourner davantage vers le trail. Le fait d'avoir rejoint le Team WTF motive le routard à persévérer dans cette discipline, avec en ligne de mire le Marathon des Causses, à la mi-octobre, sur une distance (38 km) et des dénivelés (1.780 m) qui lui sont encore inconnus.

Coureur à pied de bon niveau, David Guilcher se présente comme « plus routard que traileur ». Le Castelpontin licencié au CA Brioude se défend pourtant très bien hors des sentiers battus des courses sur route. Il a quelques victoires en trail à son palmarès et en a ajouté une de plus, ce dimanche 10 février à Saint-Rémy-sur-Durolle.

A près de 14 km/h, le Puydômois âgé de 38 ans s'est imposé sur la distance intermédiaire (20 km) du Trail des Couteliers. Son précédent succès remontait au 1er décembre dernier, au Noct'BlanzaTrail. Et c'était aussi un trail et un 20 bornes.

« On s'est tiré la bourre avec Nicolas Gandon »

« C'est plus ma distance que plus court, révélait-il à Saint-Rémy, après avoir coupé la ligne avec 15 secondes d'avance sur Nicolas Gandon. Je préfère courir 1h30'. »

Et pendant tout ce temps-là, il a dû batailler avec un Gandon toujours à ses trousses. « On s'est tiré la bourre. Dans les parties techniques, les descentes, il revenait sur moi. Et dans les montées, c'est moi qui creusait l'écart », expliquait le lauréat du 20 bornes, parti moins vite qu'à son habitude.

« J'avais envie de rester un peu tranquille. Il m'a fallu à peu près 20 minutes avant de lâcher progressivement (les chevaux). » Une fois bien chaud, Guilcher s'est détaché « dans la première grosse difficulté ». Sans jamais creuser, cependant, un écart irrémédiable sur son principal poursuivant.Nicolas Gandon, 2e du 20 km, a toujours eu le lauréat David Guilcher en point de mire.

« Des sorties en montagne pour m'améliorer en descente »

C'est sur le terrain bien gras qu'il a eu le plus de difficultés à progresser. « Ces parties-là conviennent mieux aux vrais traileurs, mais j'arrive quand même à passer », assurait l'athlète désireux de vraiment se convertir au trail.

Son arrivée récente au Team WTF, animé par Telmo Fernandez (11e de ce 20 km des Couteliers) n'y est pas étrangère. « Je vais m'entraîner plus spécifiquement pour le trail. Il est prévu qu'on fasse des sorties en montagne avec le team. J'espère m'améliorer en descente. Si j'y parviens, ça devrait aller, parce qu'en montée je n'ai pas de souci. C'est mon point fort, là où j'arrive à lâcher les autres. »

Objectif Marathon des Causses, à la mi-octobre

Guilcher s'est donné un grand objectif, cette année : se tester à la mi-octobre au Marathon des Causses, un trail de 38 km (et 1.780 m de dénivelé positif) organisé dans le cadre du festival des Templiers, à Millau.

« Il va falloir que j'augmente les distances à l'entraînement ainsi que le dénivelé, faire une heure de plus et de la côte. Je n'ai jamais dépassé les 33 km jusqu'à présent, mais ça ne n'inquiète pas, parce que j'ai la "caisse" (suffisamment de coffre pour encaisser cette charge de travail supplémentaire). » 

Guicher se connaît bien et nul doute qu'il continuera à faire briller les couleurs (rouge et noir) du Team WTF, cette année.

 

Le 20 km du Trail des Couteliers

Le classement : 1. David Guilcher (Team WTF), 1h26’25”; 2. Nicolas Gandon (Espérance Ceyrat), 1h26’40” ; 3. Sébastien Dos Santos (NL), 1h27’40” ; 4. Maxime Moniot (NL), 1h27’40” ; 5. Jérémy Bouygues (Clermont Triathlon), 1h27’46” ; 6. Alexandre Richard (Team Suze 442), 1h27’48” ; 7. Mickaël Bergerard (Team Run Forez), 1h27’54” ; 8. Eric Laumond (ASR Freerun), 1h28’31” ; 9. David Dubost (Team WTF), 1h30’37” ; 10. Damien Martin (BAC), 1h30’41” ; 11. Telmo Fernandez (Team WTF), 1h31’17”; 12. Serge Correia (LAE Chappes), 1h32’39” ; 13. Vincent Vigouroux (BAC), 1h32’42”; 14. Sylvain Desprès (Beaumont AC), 1h33’32”; 15. David Hebrard (Nasatri), 1h33’36” ;...37. Sophie Cottin (SA Thiers Athlé), 1h49’55” ; 41. Marie-Adeline Besson (Courir en Livradois-Forez), 1h50’22” ; 45. Perrine Beraud (NL), 1h50’53”.
 

Raphaël Rochette

Commentaire